La championne olympique Gong Lijiao qualifiée de "femme virile" (en toute tranquillité)

Cette interview lunaire où la championne olympique Gong Lijiao questionnée sur sa "masculinité"
Cette interview lunaire où la championne olympique Gong Lijiao questionnée sur sa "masculinité"
Championne olympique en lancer de poids féminin, l'athlète chinoise Gong Lijiao a dû affronter un challenge inattendu : le niveau de certaines questions journalistiques pas très à la page lors de ces Jeux olympiques de Tokyo.
A lire aussi

C'est fait : Gong Lijiao, 32 ans, a remporté la médaille d'or de lancer de poids féminin de ces Jeux olympiques édition Tokyo, ave un record impressionnant de 20,58 mètres. Une victoire bien méritée pour l'athlète chinoise professionnelle, et d'autant plus remarquable qu'il s'agit de la première médaille d'or délivrée à une athlète asiatique à l'épreuve du lancer de poids. De quoi susciter bien des réflexions enthousiastes donc.

Seulement voilà, ce ne sont pas les interrogations les plus pertinentes qui ont émergé du média national (d'Etat) chinois CCTV. La chaîne s'est retrouvée fustigée à l'international, dans les pages du Guardian notamment, pour ses questions pour le moins dérangeantes. En réaction à la victoire olympique de Gong Lijiao, un animateur a effectivement qualifié cette dernière de "femme virile", et lui a demandé si elle avait des vrais projets "de femme" pour sa vie future.

Ce à quoi une journaliste s'est demandée si la sportive parvenait à rester "elle-même" tout en étant une "femme virile". Sacrée compét' que ce championnat d'archaïsmes.

Des questions stupéfiantes

"Je ressemble peut-être à une 'femme virile' à l'extérieur, mais à l'intérieur, je suis toujours une femme", a rétorqué la sportive, en évoquant également l'hypothèse d'un mariage futur. On imagine aisément son désarroi face à ce type de questions venues d'une autre époque. D'autant plus que le journaliste de la CCTV lui a également demandé si elle avait pour habitude de faire des bras de fer à ses "petits amis".

Pour bien des internautes, cette interview en dit long sur la place assignée aux femmes dans la société chinoise : le mariage et les enfants d'abord, plus que la réussite individuelle et l'accomplissement professionnel.

C'est notamment du côté de Weibo, réseau social chinois très populaire, que la controverse a battu son plein. Comme le rapporte le New York Times, le topic "Le mariage est-il la seule chose dont nous pouvons discuter en tant que femmes ?" a ainsi été consulté près de 300 millions de fois et a généré plus de 140 000 messages. "Les discours sur les femmes ne doivent pas se limiter au mariage et au physique. Il y a aussi les rêves et le succès", a-t-on pu lire sur la plateforme. Hélas, cela ne semble pas être une évidence pour tout le monde.

Sur Twitter aussi, l'indignation est bien présente. "C'est la première fois qu'une athlète asiatique remporte une médaille olympique au lancer du poids. Mais la presse chinoise préfère mettre en avant le 'look masculin' de l'athlète Gong Lijiao", déplore ainsi une internaute espagnole.

Un autre signe du sexisme systémique dont sont trop souvent victimes les sportives, qu'elles soient renvoyées à des rôles stéréotypés, fassent l'objet de réflexions sexistes sur leur tenue et leur physique, ou soient jugées quant à leur santé mentale.