Kate Middleton : les petits caprices du prince George

Véritable petit roi dans les médias du monde entier, le petit prince George est traité (presque) comme tous les enfants par ses illustres parents qui souhaitent lui donner une éducation "classique". Et comme tous les enfants, George fait quelques caprices.
A lire aussi
Faut-il être papa d'une petite fille pour être moins sexiste ?
News essentielles
Faut-il être papa d'une petite fille pour être moins...

Adoré du monde entier qui ne cesse de s'émerveiller de son adorable bouille et de son petit air de chenapan, le prince George est déjà une star. Pourtant, ses parents font absolument tout pour le protéger des médias et lui offrir une éduction la plus "normale" possible afin qu'il puisse grandir et évoluer comme tous les petits garçons de son âge. Ou presque. Car troisième dans l'ordre de succession, le petit George ne sera jamais vraiment un enfant comme les autres.

Une éduction "classique"

Soucieuse de voir son fils grandir avec le plus de liberté possible, Kate Middleton a décidé que toute sa petite famille vivrait au milieu des champs, à Anmer Hall. Une façon de protéger tout le monde des médias et surtout de permettre à George de s'épanouir au contact de la nature et des autres enfants. C'est d'ailleurs dans une petite garderie de campagne que le petit George va suivre un enseignement Montessori dans le but de développer ses compétences créatives. Son père William et son oncle Harry ont aussi eu la chance de suivre ce type d'enseignement dans leur jeunesse.

Et des petits caprices

Dans le dernier numéro de Paris Match, on en apprend un peu plus au sujet de l'adorable petit George et de son caractère déjà bien trempé. S'il est toujours souriant, le jeune garçon aimerait beaucoup être le meneur de ses petits copains. Et comme tous les enfants, George fait même quelques petits caprices à ses parents. C'est ainsi qu'il refuserait totalement de manger des épinards. Tant et si bien que toute la famille doit faire preuve de créativité pour en faire manger au petit prince, en mélangeant les épinards de la discorde à d'autres aliments. Ni vu, ni connu !

Un enfant comme les autres.

Les dossiers