L'Islande fait prêter serment aux touristes pour protéger sa nature

Les chutes d'eau de Godafoss en Islande
Les chutes d'eau de Godafoss en Islande
Assaillie par les touristes, l'Islande a pris une décision originale pour éveiller les consciences et protéger son environnement : faire signer un serment aux visiteurs.
A lire aussi
Contraception : peut-on se protéger tout en étant écolo ?
News essentielles
Contraception : peut-on se protéger tout en étant écolo ?

Jadis underground, l'Islande est devenue une destination mainstream. Il faut dire que l'île volcanique possède de sérieux atouts : ses fjords spectaculaires, ses cascades et ses geysers ou encore sa toundra qui se déploie à perte de vue font de la très progressiste Islande un véritable petit joyau. A cela s'ajoutent des billets d'avion low cost et l'exposition inespérée offerte par la série culte Game of Thrones (les saisons 2, 3, 4 et 7 y ont été tournées). Résultat : 2,3 millions de visiteurs débarqueront cette année contre 489 000 seulement il y a sept ans. Une manne de 3,4 milliards de dollars, faisant du tourisme la première source de revenus du pays.

Mais cette invasion exponentielle n'est pas sans conséquence. Ainsi, les Islandais, très soucieux de la protection de l'environnement, n'ont pu que constater les dégâts : camping sauvage, déchets balancés dans la nature, voyageurs déféquant n'importe où, hausse de 80% des accidents de la route impliquant des automobilistes étrangers entre 2015 et 2016 ou encore vandalisme. De quoi sérieusement tiquer.

Pour Gunnar Þór Jóhannesson, professeur de géographie et de tourisme à la University of Iceland, l'Islande n'était tout simplement pas préparée à affronter cette déferlante, souffrant d'un manque d'infrastructures adaptées au tourisme de masse et d'un plan affûté pour en atténuer l'impact environnemental. "Le tourisme incontrôlé a des conséquences négatives sur l'environnement. Donc si le tourisme n'est pas planifié et géré convenablement, nous assisterons à une dégradation des sites naturels", alerte-t-il sur Wired.

Pour amorcer cette réflexion, le ministère du tourisme a eu une jolie idée : faire prêter serment aux touristes. 'The Icelandic Pledge' ("Le serment islandais") est un accord que les visiteurs peuvent signer en ligne, s'engageant à respecter la nature lors de leur incursion sur l'île.

La ministre du tourisme Þórdís Kolbrún R. Gylfadóttir a expliqué le bien-fondé de cette initiative en juin dernier : "Les personnes qui viennent en Islande veulent être des touristes responsables, c'est juste qu'ils ne savent pas toujours ce que cela implique. Donc nous avons voulu créer un serment que nous encourageons tous les visiteurs à signer pour constituer un groupe de gens qui savent comment rester en sécurité et comment prendre soin de notre délicate nature."

Cette charte de bonne conduite (plutôt drôle) se décline sous la forme de huit principes essentiels.

Le serment islandais que les touristes peuvent signer
Le serment islandais que les touristes peuvent signer

- Je fais serment d'être un touriste responsable

- Lorsque j'explore des lieux nouveaux, je les laisserai tels que je les ai trouvés

- Je prendrai des photos à tomber sans tomber à cause d'elles

- Je suivrai le chemin vers l'inconnu mais sans jamais prendre de risques hors des sentiers battus

- Je me garerai toujours là où j'y suis autorisé.e

- Lorsque je dors à la belle étoile, je resterai dans un camping

- Et lorsque l'appel de la nature se fera sentir, je n'y répondrai pas

- Je serai préparé.e pour tous les temps, toutes les possibilités et toutes les aventures

Une façon originale de rappeler que l'industrie du tourisme peut se développer en accord avec la société et en harmonie avec la nature. Le 19 juin dernier, près de 7000 personnes avaient d'ores et déjà signé ce serment. Un concept à décliner autour du globe pour appeler à l'éco-responsabilité ?

Le serment islandais en vidéo