Société
La Première ministre Islandaise en grève... Pour dénoncer les inégalités salariales !
Publié le 24 octobre 2023 à 11:04
Par Clément Arbrun | Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
Les citoyennes Islandaises et la Première ministre Katrín Jakobsdóttir se sont mises en grève. L'idée ? Dénoncer les inégalités salariales. Un geste coup de poing !
La Première ministre Islandaise en grève... Pour dénoncer les inégalités salariales !
La Première ministre Islandaise en grève... Pour dénoncer les inégalités salariales !
Icelandic Prime Minister Katrin Jakobsdottir arrives to take part in the inaugural meeting of the European Political Community (EPC) at Prague Castle in Prague, Czech Republic, October 6, 2022. hoto by Sputnik/ABACAPRESS.COM Les citoyennes Islandaises et la Première ministre Katrín Jakobsdóttir se sont mises en grève. L'idée ? Dénoncer les inégalités salariales. Un geste coup de poing ! 
Icelandic Prime Minister Katrin Jakobsdottir and Armenia's Prime Minister Nikol Pasjinian attend the Meeting of the European Political Community in Prague, Czech Republic, October 6, 2022.  Photo by Sputnik/ABACAPRESS.COM En vérité, cela fait 48 ans que les Islandaises refusent de travailler à ce titre. Historique ! L'idée ? Dénoncer ces mêmes inégalités. Un geste coup de poing ! 
Icelandic Prime Minister Katrin Jakobsdottir arrives to take part in the inaugural meeting of the European Political Community (EPC) at Prague Castle in Prague, Czech Republic, October 6, 2022. Photo by Sputnik/ABACAPRESS.COM Les femmes islandaises gagnent encore au sein de certains jobs 21 % de moins que leurs homologues masculins,. Tant et si bien que la Première ministre suit le mouvement : "Je ne travaillerai pas et je m'attends à ce que toutes les femmes ici en fassent autant".
Icelandic Prime Minister Katrin Jakobsdottir arrives to take part in the inaugural meeting of the European Political Community (EPC) at Prague Castle in Prague, Czech Republic, October 6, 2022. Photo by Sputnik/ABACAPRESS.COM En France, où les femmes gagnent 85 centimes pour chaque euro que les hommes gagnent, les inégalités salariales représenteraient carrément un motif de démission légitime pour... trois quarts des femmes. C'est ce qu'a démontré une étude de l'ADP Research Institute, menée auprès de plus de 32 000 actifs dans 17 pays.
Luxembourg's Prime Minister Xavier Bettel, Iceland's Prime Minister Katrin Jakobsdottir and Armenia's Prime Minister Nikol Pasjinian attend the Meeting of the European Political Community in Prague, Czech Republic, October 6, 2022. Photo by Sputnik/ABACAPRESS.COM
La suite après la publicité

Le saviez-vous ? En Suisse, chaque année, on dit STOP le temps d'une journée. On arrête tout, à l'unisson. Les citoyennes font une grève nationale... Afin de dénoncer les inégalités salariales.

Depuis vingt-huit ans, le 14 juin, un demi million de citoyennes investissent les rues afin de dénoncer ces fortes disparités. Et si le mouvement gagnait du terrain ? En Islande, on se passe le mot en tout cas : ce 24 octobre, les citoyennes Islandaises ainsi que leur Première ministre Katrín Jakobsdóttir se sont mises en grève. L'idée ? Dénoncer ces mêmes inégalités.

Un geste coup de poing ! En vérité, il y a 48 ans, les Islandaises ont déjà refusé de travailler à ce titre. C'est donc la première fois que cette mobilisation resurgit depuis près d'un demi siècle, oui oui. Historique.

Un mouvement qui prend de l'ampleur ?

Les inégalités salariales, c'est un grand enjeu de société, économique, politique, féministe. Il nous concerne tous, quelle que soit notre nation par ailleurs.

Et un enjeu qui commence très tôt : dès l'argent de poche, en vérité. D'après une récente enquête du magazine "Julie" dédiée au sujet et menée auprès de parents d'ados entre 10 et 15 ans, les filles gagnent moins d'argent de poche que les garçons. 48% des garçons âgés de 10 à 12 ans en perçoivent alors que ce n'est le cas que pour 40% des filles du même âge.

Quand ces filles investissent, une fois adultes, la scène professionnelle, ce n'est pas vraiment mieux. Prenons l'exemple de l'Islande !

Les femmes islandaises gagnent encore au sein de certains jobs 21 % de moins que leurs homologues masculins, rappelle Le Parisien. Tant et si bien que la Première ministre n'hésite pas à suivre le mouvement : "Je ne travaillerai pas et je m'attends à ce que toutes les femmes ici en fassent autant".

Le but, comme le relate le journal, est encore de "montrer que sans les femmes, la société ne peut fonctionner, et que leur travail devait être reconnu à sa juste valeur". Un idéal qui nous est familier et porte un nom : l'égalité des sexes.

En France, où les femmes gagnent 85 centimes pour chaque euro que les hommes gagnent, les inégalités salariales représenteraient carrément un motif de démission légitime pour... trois quarts des femmes. C'est ce qu'a démontré une étude de l'ADP Research Institute, menée auprès de plus de 32 000 actifs dans 17 pays. C'est dire si le sujet est furieusement d'actu.

Le pays en viendra-t-il à prendre exemple sur nos voisins islandais ?

En tout cas, ce sujet exige de grands changements.

C'est ce que rappelle régulièrement Rebecca Amsellem, économiste et instigatrice de la newsletter féministe Les Glorieuses : "L'heure est à la prise de conscience. Des mesures concrètes doivent être mises en place dès aujourd'hui afin d'éviter d'attendre 2234 pour voir naître l'égalité salariale".

"L'égalité est un choix moral et un choix économique"

Mots clés
Société News essentielles Inégalité salariale inégalités professionnelles Politique international
Sur le même thème
Les Français ? Des "machistes !", dénonce Jane Fonda play_circle
"Si tu ne passes pas par mon bureau..." : Julie Pietri dénonce le sexisme dans la musique play_circle
Culture
"Si tu ne passes pas par mon bureau..." : Julie Pietri dénonce le sexisme dans la musique
9 avril 2024
Sexo : Nikita Bellucci dénonce la pression à faire l'amour régulièrement play_circle
Sexo
Sexo : Nikita Bellucci dénonce la pression à faire l'amour régulièrement
7 février 2024
Les articles similaires
"Je ne suis pas féministe à la base !", témoigne Isabelle Rome play_circle
Société
"Je ne suis pas féministe à la base !", témoigne Isabelle Rome
12 avril 2024
Michelle Obama sera-t-elle la première Présidente des Etats-Unis ? On peut l'espérer pour certaines raisons play_circle
Société
Michelle Obama sera-t-elle la première Présidente des Etats-Unis ? On peut l'espérer pour certaines raisons
4 juillet 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news