Laurence Boccolini : elle confie son bonheur avec sa fille Willow et son mari

Laurence Boccolini, sa fille Willow et son mari Mickael
2 photos
Lancer le diaporama
L'animatrice de Money Drop évoque comme rarement sa vie de maman comblée après des années de douloureuses épreuves pour enfin donner naissance à sa petite fille aujourd'hui âgée de 2 ans.
A lire aussi
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la réalisatrice Pia Marais
News essentielles
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la...

En 2008, Laurence Boccolini racontait son combat pour donner la vie dans son livre intitulé "Puisque les cigognes ont perdu mon adresse...". Après cinq fécondation in vitro et de nombreux traitements hormonaux, l'animatrice de TF1 et son époux, Michaël Fakaïlo ont cru ne jamais devenir parents. "Avec mon mari, on était en pleine souffrance. Ce que nous avons vécu n'est franchement pas drôle... Sans compter les difficultés à adopter. Avoir un enfant quand on ne peut pas biologiquement c'est très compliqué en France", confiait-t-elle en mai dernier au magazine TV Grandes chaînes.

"Ma fille a changé ma vie"

Mais en novembre 2013, le bonheur arrive enfin avec la naissance de Willow. Désormais, Laurence Boccolini ne lâche pas d'une semelle la prunelle de ses yeux. "Ma fille a changé ma vie. Je vis pour elle et, du coup, je tremble aussi beaucoup pour elle", explique-t-elle à nos confrères de Télé Star. "Je suis fusionnelle. Dès que je ne vois pas ma fille, je la guette", racontait déjà l'animatrice à TV grandes chaînes : "Je la trouve la plus belle, la plus géniale. Je n'ai pas raté ses premiers pas, ni la première fois où elle a dit maman".

Loin des angoisses de sa maman, l'adorable bébé de deux ans fait le show régulièrement dans les coulisses de l'émission Money Drop. "Je la trouve bien dans sa peau. Elle vient souvent sur le plateau de Money Drop. Elle dit bonjour au public, au cadreur, elle se regarde dans les écrans de contrôle, fait le clown, danse il y a du comique en elle !", poursuit fièrement la jeune maman.

Les dossiers