Laurent Ruquier n'est pas fan de Valérie Trierweiler et le dit

Laurent Ruquier
Laurent Ruquier
Dans cette photo : Laurent Ruquier
Laurent Ruquier et l'ex-première dame ont eu une passe d'armes sur Twitter, au sujet du fils de Valérie Trierweiler. Un échange que l'animateur a tenu à livrer in extenso aux téléspectateurs d'On n'est pas couché... en se moquant un peu de l'ex-compagne de François Hollande.
A lire aussi

Entre Laurent Ruquier et Valérie Trierweiler, l'ambiance n'est pas au beau fixe. La semaine dernière, l'animateur évoquait le fils de l'ex-première dame, Léonard Trierweiler, dans sa séquence baptisée le Flop 10. Laurent Ruquier se moquait alors de l'échange entre ce dernier et Louis Sarkozy. Une séquence qui n'a, semble-t-il pas échappé à Valérie Trierweiler. La journaliste a en effet reproché à Laurent Ruquier d'avoir déclaré que Léonard Trierweiler était le fils de François Hollande.

"Elle a simplement mal compris"

Des mots que le présentateur d'On n'est pas couché n'a pourtant jamais prononcé. Ce dernier a donc tenu à clarifier les choses en dévoilant dans son émission l'échange, pour le moins houleux, qu'il avait eu avec la première dame.

"Ce sont des tweets réels pour ceux qui n'auraient pas suivi cette micro-polémique, ce n'est pas non plus l'affaire du siècle, mais Madame Trierweiler a tenu à rappeler à ma pomme que Léonard Trierweiler n'est pas le fils de François Hollande mais de Madame Valérie Trierweiler. 'De la rigueur sur l'essentiel', m'a-t-elle dit", résume Laurent Ruquier face caméra avant d'expliquer : "Elle a simplement mal compris quand, à un moment donné, j'ai effectivement parlé de Thomas Hollande. D'ailleurs il suffit de regarder la séquence pour voir qu'elle n'a absolument rien compris".

"Apprenez à parler distinctement !"

Laurent Ruquier poursuit en détaillant l'échange avec la journaliste de Paris Match : "J'ai été modeste dans ma réponse, 'manque de rigueur' avec un petit smiley pour qu'on reste amis, Valérie et moi".

S'affichent alors à l'antenne les réponses de l'intéressée, visiblement agaçée par son interlocuteur à qui elle reproche de ne pas parler distinctement : "Sur ce, elle me répond, parce que ça ne s'arrête pas là : 'Alors apprenez à parler distinctement. Amuseur public est aussi un métier, à défaut d'être journaliste'. Et là, j'étais chez moi ce jour-là, j'ai compris enfin le calvaire qu'a vécu notre président de la République pendant des années ! Mais je me suis dit 'Restons calme' alors je lui ai répondu évidemment par ce tweet 'Vous pourriez reconnaître avoir mal compris mais non, maintenant, je ne parle pas distinctement !'. Alors là, évidemment, elle me répond encore, évidemment... Non mais enfin, ça n'en a plus fini. J'ai été gentil avec elle au fond. J'ai même dit 'Si vous donnez des cours, je m'inscris ! Je ne suis qu'un débutant', Madame Trierweiler. Un débutant !".

Découvrez la séquence en images :

Laurent Ruquier évoque sa discussion avec Valérie Trierweiler sur Twitter.