Le bureau des légendes : 3 choses à savoir sur la série de Canal+

Le bureau des légendes : 3 choses à savoir sur la nouvelle création de Canal+
Le bureau des légendes : 3 choses à savoir sur la nouvelle création de Canal+
Dans cette photo : Mathieu Kassovitz
Ce soir (lundi 27 avril), Canal+ lance sa toute nouvelle création originale : Le bureau des légendes. Avant de vous lancer, voici au moins 3 choses à savoir sur la série d'espionnage avec Mathieu Kassovitz dans le rôle-titre.
A lire aussi

Canal+ continue d'inonder ses abonnés de programmes originaux et de qualité. Après avoir proposé Spotless, une série mettant en scène deux frères nettoyeurs de scènes de crime, et avant le retour des Revenants cet automne, la chaîne cryptée lance ce soir Le bureau des légendes, une série en 10 épisodes de 52 minutes. Le pitch ? Au sein de la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Intérieure), un département appelé le Bureau des légendes pilote à distance des espions à l'identité secrète chargés de recruter des informateurs. De retour d'une mission clandestine de six ans à Damas, le héros (Mathieu Kassovitz) est promu et assigné à une nouvelle identité. Mais ce personnage qui emprunte le nom de code Malotru semble avoir du mal à abandonner l'identité sous laquelle il vivait en Syrie... Voici au moins 3 choses à savoir sur Le bureau des légendes :

1/Premier grand rôle dans une série pour Mathieu Kassovitz

Réalisateur et acteur, Mathieu Kassovitz signe sa première véritable incursion sur le petit écran avec Le bureau des légendes. Interrogé par Télérama , celui qui est habitué des clashs sur Twitter a expliqué qu'il avait eu d'autres propositions mais qu'aucune série ne l'avait convaincu comme celle-ci : " J'ai eu d'autres propositions, mais qui n'avaient pas l'efficacité du Bureau des légendes. Tout n'y était pas nécessaire. A la question 'mais pourquoi ce choix scénaristique ?' on me répondait souvent 'parce qu'on a voulu se faire plaisir !' Éric Rochant (le créateur de la série, ndlr), lui, ne s'est pas fait plaisir. Il a été contraint, par sa rigueur professionnelle, à décrire scrupuleusement le quotidien des services secrets. Par ailleurs, je suis toujours curieux de la géopolitique, de tout ce qu'on entend à la radio le matin, mais dont on imagine difficilement le fonctionnement interne ".

2/Une série qui n'a rien à envier à ses consoeurs américaines

Mathieu Kassovitz n'est pas un inconditionnel des séries américaines et assure même trouver Homeland bidon. Mais il apprécie Les Soprano et Breaking Bad et estime que Le bureau des légendes arrive à la hauteur de ses consoeurs US. Il raconte au Monde.fr : " Les Américains investissent beaucoup dans l'écriture et peuvent compter sur des scénaristes de talent. Je pense que cette première saison du "Bureau des légendes" est à la hauteur des productions américaines. Avec un sujet sur l'espionnage qui fait partie intégrante du cinéma français, nous avions l'obligation d'être novateurs ".

3/Un casting trois étoiles

Pour donner la réplique à Mathieu Kassovitz, le créateur du Bureau des légendes, Éric Rochant a misé sur un casting trois étoiles. Jean-Pierre Darroussin prête ainsi ses traits au directeur de la branche secrète de la DGSE, tandis que Léa Drucker interprète une psychiatre spécialisée dans l'analyse des comportements. Moins connue, Sara Giraudeau (Boule & Bill, La Belle et la Bête) joue pourtant un rôle essentiel : celui de Marina Loiseau, une jeune femme qui tente d'intégrer le bureau des légendes. Notons aussi la présence de Jonathan Zaccaï (Tiens-toi droite, De battre mon coeur s'est arrêté), Florence Loiret-Caille (Queen of Montreuil, Je l'aimais) et Atmen Kélif (Les invincibles, Minuit à Paris).