Le Pakistan interdit de fêter la Saint-Valentin

Un marchand de ballons embullant à Lahore, Pakistan.
Un marchand de ballons embullant à Lahore, Pakistan.
La Cour suprême d'Islamabad a jugé que la fête des amoureux était "incompatible avec la religion du pays".
A lire aussi
Saint-Valentin : et si nous réinventions la fête de l'amour ?
News essentielles
Saint-Valentin : et si nous réinventions la fête de...

Les couples pakistanais vont devoir faire une croix sur la Saint-Valentin cette année. Selon CNN, la Cour suprême d'Islamabad a en effet interdit lundi 13 février la célébration de la fête des amoureux dans le pays. La décision de justice, à effet immédiat, interdit l'affichage de messages dans les médias faisant la promotion de la Saint-Valentin qui a lieu ce mardi 14 février. Les marchands de fleurs ou de chocolats ont aussi pour interdiction de vendre leur marchandise "dans un espace public ou les bâtiments du gouvernement". Seuls les restaurants sont épargnés par cette décision de justice.

Le plus étonnant est que cette ordonnance du tribunal frisant la censure a été prononcée à l'initiative des Pakistanais eux-mêmes. Un certain Abdul Waheed a en effet déposé une pétition anti-Saint-Valentin. "Cette fête va à l'encontre des enseignements islamiques [...] Sous couvert de la diffusion de l'amour, l'immoralité, la nudité et l'indécence sont promus contre ce qui fait la richesse de notre culture", affirme-t-il.

Chaque année, la célébration de la Saint-Valentin suscite des réactions partagées de la part des citoyens pakistanais. Si la plupart des habitants des grandes métropoles du pays fêtent ne voient aucun inconvénient à offrir fleurs et chocolats pour le 14 février, ce n'est pas forcément le cas de Pakistanais vivant dans des zones plus rurales, qui considèrent la fête des amoureux comme une appropriation amorale de la culture occidentale, rappelle le journal local Dawn. Des campagnes anti-Saint-Valentin fleurissent d'ailleurs un peu partout dans le pays, notamment celle nommée "Haya Day" et qui connaît un vif succès sur les campus universitaires.

L'an dernier déjà, le président Mamnoon Hussain avait exhorté les Pakistanais à renoncer à célébrer la Saint-Valentin en expliquant qu'elle ne faisait pas partie de la tradition musulmane. "La Saint-Valentin n'a aucun lien avec notre culture", avait-il déclaré.

Plus d'actu sur : Saint-Valentin : célébrer la fête des amoureux... (ou pas)

5 idées d'activités originales à faire en amoureux à Paris
Poèmes d'amour : 5 poèmes pour déclarer sa flamme
Activités à faire en couple : 8 idées à faire en amoureux à la maison