Buzz
Le Petit Journal : un petit garçon fustige les "très très méchants" de Daech et fait fondre le Web
Publié le 17 novembre 2015 à 10:45
Par Adèle Bréau | Ex-directrice de Terrafemina
La vérité sort souvent de la bouche des enfants. Et une fois de plus, ce sont les paroles émouvantes et pleines de bon sens d'un petit garçon rassuré par son papa qui viennent apporter un vent de fraîcheur dans l'angoisse qui suit les attentats du 13 novembre.
Le Petit Journal du 16 novembre 2015 Le Petit Journal du 16 novembre 2015© Capture d'écran Youtuve
La suite après la publicité

Discuter avec les plus petits des attentats du 13 novembre reste une entreprise difficile. Alors qu'il est inévitable de parler des récents événements, beaucoup de parents se demandent quels mots mettre sur l'horreur et l'indicible, et comment rassurer autant qu'il est possible les plus petits sur la menace terroriste.

Ce week-end, les équipes du Petit Journal sont allés à la rencontre des Parisiens réunis sur les diçfférents lieux où furent commis vendredi soir les attentats. Beaucoup y pleuraient, se recueillaient ou rendaient hommage aux victimes connues ou inconnues de la barbarie. Parmi eux, un papa et son petit garçon ont accepté de répondre à Martin Weil.

"Les méchants, c'est pas très gentil les méchants"

"Nous-même on est issus de l'immigration, on est des français de coeur. On doit être fiers des valeurs de là où on habite. (...) Je tenais absolument à ce que mon fils soit là pour que je lui explique, pour qu'il comprenne ce qui se passe exactement", a ainsi déclaré le père, accroupi à côté de son enfant visiblement chamboulé par les événements. Spontané, extrêmement touchant et plein de bon sens enfantin, celui-ci a ensuite entrepris avec lui un dialogue emprunt d'une vérité et d'une humanité rafraîchissantes en ces temps où chacun tente d'analyser le conflit. Les terroristes, "ils sont très très très méchants et les méchants, c'est pas très gentil les méchants", déplore ainsi le garçonnet, avant d'exprimer son envie de quitter sa maison. "C'est la France, notre maison", lui répond alors son père, auquel l'enfant réplique que les méchants ont pourtant des pistolets. "Ils ont des pistolets, oui, mais nous on a des fleurs", lui répond alors son père.

Irrésistible, la vidéo a déjà fait fondre plus de 9 millions d'internautes depuis sa mise en ligne hier soir.

© Le Petit Journal
Mots clés
Buzz Société News essentielles parentalité
Sur le même thème
"On m'a fait savoir que j'étais périmée !" : Adeline Blondieau tacle l'âgisme play_circle
Société
"On m'a fait savoir que j'étais périmée !" : Adeline Blondieau tacle l'âgisme
28 février 2024
Trop sulfureuse ? Britney pose topless... Et se fait virer d'un hôtel ! play_circle
Buzz
Trop sulfureuse ? Britney pose topless... Et se fait virer d'un hôtel !
25 janvier 2024
Les articles similaires
"Les porcs !" : pour Adeline Blondieau, il faut "faire le ménage" à la télé play_circle
Société
"Les porcs !" : pour Adeline Blondieau, il faut "faire le ménage" à la télé
31 janvier 2024
Violences conjugales : pourquoi "l'affaire Kendji" est bien plus qu'un fait divers "people" play_circle
Société
Violences conjugales : pourquoi "l'affaire Kendji" est bien plus qu'un fait divers "people"
26 avril 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news