Le premier film d'amour lesbien qui révolutionne Bollywood

Le film Ek Ladki Ko Dekha Toh Aisa Laga
Le film Ek Ladki Ko Dekha Toh Aisa Laga
Sorti le 1er février en Inde, "Ek Ladki Ko Dekha Toh Aisa Laga" est le premier film à gros budget de Bollywood dont le personnage principal est une lesbienne.
A lire aussi

La bande-annonce d'Ek Ladki Ko Dekha Toh Aisa Laga est sibylline. On comprend qu'une femme est poussée au mariage avec plusieurs prétendants différents par sa famille. Mais à chaque fois, elle refuse. Elle est poussée "dans la mauvaise direction".

Pour en savoir plus sur la comédie romantique indienne événement qui est sortie le 1er février, il faut se pencher sur le synopsis. Une jeune femme heurte un écrivain lors d'une soirée. Celui-ci tombe immédiatement amoureux d'elle et lui court après.

A première vue, une histoire d'amour classique dont raffole Bollywood. Mais l'héroïne le repousse, ainsi que les prétendants de sa famille. Alors elle va faire son coming-out.

La bande-annonce d' Ek Ladki Ko Dekha Toh Aisa Laga

Sous des airs de comédie romantique bollywoodienne classique, avec des chants et des danses, ce film dont le titre se traduit par "Comment je me suis sentie quand j'ai vu cette fille" est la première grosse production indienne parlant d'une histoire d'amour lesbien.

Le film est aussi porté par des acteurs et actrices bankable populaires en Inde : Anil Kapoor et Sonam Kapoor, le père et la fille, et Juhi Chawla et Rajkummar Rao. Et le film a été écrit par la scénariste transgenre Gazal Dhaliwal.

"Le fait que ce film existe en soi est une victoire"

L'Inde est en pleine révolution sur le sujet de l'homosexualité. Un bouleversement en bonne et due forme puisque l'homosexualité avait été bannie sous l'ère coloniale pour être dépénalisée en septembre 2018.

Une scénariste indienne, Sulagna Chatterjee, exprime son sentiment à propos du film sur Twitter. Dubitative dans un premier temps, elle craignait qu'une fois encore l'homosexualité ne soit caricaturée dans un film de Bollywood.

"Pendant très longtemps, la communauté LGBTQ a été stéréotypée de façon incroyable. Des personnages gay efféminés qui ne sont qu'un ressort comique dans les films, aux lesbiennes "butch", c'est à cela que la communauté avait été réduite".

Elle ajoute : "Hier, j'ai vu Ek Ladki Ko Dekha Ko Dekha Toh Aisa Laga et j'ai pleuré, pleuré et pleuré encore pendant toute la seconde moitié du film. Je suis une personne facilement bouleversée quand il s'agit de films, mais ce film, je l'ai ressenti à l'image de toute ma vie [...] C'est un film TRÈS important, surtout dans le monde de l'après 06-09-2018 où la communauté est enfin légalement valide et a une voix - une voix qui ne peut plus être taire."

Elle espère enfin que le reste de l'industrie du cinéma suivra : "Le fait que ce film existe en soi est une victoire."

Le rôle du cinéma dans les changements de société

Dans une interview pour le site IMDB, la réalisatrice Shelly Chopra Dhar dont c'est le premier film explique : "Je veux que les gens repartent avec quelque chose auquel ils peuvent réfléchir [...] Je veux casser certains paradigmes avec lesquels nous avons grandi. Donc il n'y a rien, pas de problème, pas de sujets, pas d'embarras qui ne peuvent être clarifiés en simplement changeant de perspective."

Au Guardian, elle explique aussi la fonction du cinéma comme agent de changement sociétal : "Personne ne veut être sermonné. Notre culture est imprégnée de contes, de folklore et d'exemples. Le cinéma est entré dans nos vies et a repris ce rôle, il est l'agent socialisateur. Je ne dis pas ce qui est juste, mais ils peuvent le vivre à travers mes personnages."

La première Marche des Fiertés légale s'est tenue ce 2 février à Mumbai. Ce qui fait dire à l'acteur Rohit Bhatnagar : "Aujourd'hui, c'était la #lgbtqpride à Mumbai, @elkdtalfilm tourne à guichets fermés ! Quelle belle coïncidence ! En tant que pays, nous avons fait beaucoup de chemin."