Léa Seydoux parle d'amour et de l'homme de sa vie

Léa Seydoux pendant la Fashion Week 2015
Léa Seydoux pendant la Fashion Week 2015
Dans cette photo : Léa Seydoux
Au casting du prochain épisode de James Bond, baptisé "Spectre", aux côtés de Daniel Craig et de Monica Bellucci, Léa Seydoux s'est confiée dans les colonnes d'un grand hebdomadaire français. La jeune femme a révélé avoir trouvé l'homme de sa vie et le père de ses futurs enfants.
A lire aussi


À l'affiche de Journal d'une femme de chambre de Benoît Jacquot, qui sortira en salles le 1er avril prochain et au casting de Spectre, le nouveau volet de la saga James Bond, aux côtés de Daniel Craig et Monica Bellucci, entre autres, Léa Seydoux a accordé une interview à nos confrères de Paris Match. À quelques mois de son 30e anniversaire, l'actrice a confié s'épanouir professionnellement. "Je suis dans une période de transition importante, très épanouissante. Personnellement, je me sens plus engagée dans les rôles qu'on me donne et prête à en interpréter, dans le futur, de plus complexes encore que les précédents", assure-t-elle. La raison de cet état d'esprit si positif : la stabilité de sa vie privée qui l'inciterait à prendre davantage de risques dans son travail. "Cela me donne la force d'aller au bout de moi-même", assure la star de La Vie d'Adèle.

"Ça a été le coup de foudre en deux temps"


Car Léa Seydoux est amoureuse, et ne la cache pas. "J'ai rencontré l'homme de ma vie, quelqu'un de pleinement présent à lui-même", déclare-t-elle sans aucune gêne, allant jusqu'à raconter sa rencontre avec celui qui partage désormais son quotidien. "Ça a été le coup de foudre en deux temps. Il y a quelques années, je l'ai fréquenté une première fois. Il était un peu jeune ; moi, pas très mature non plus et absorbée par mon travail. Bref, on s'était raté. J'avais vaguement gardé contact avec lui. Un jour, nous nous sommes recroisés. Et là, je me suis dit : "C'est lui !"", détaille-t-elle.

Un coup de foudre tel que la trentenaire entend en faire le père de ses enfants, dont le nombre est toutefois encore incertain. "Avant, j'en voulais cinq, comme ma mère. Aujourd'hui, la question de la surpopulation me semble trop angoissante pour procréer sans se soucier du reste. À la limite, adopter me semblerait presque plus sage". Quoi qu'il en soit, Léa Seydoux parvient peu à peu à son idéal, un quotidien synonyme de paix, de fidélité et de sérénité. "C'est la plus belle période de mon existence, je croise les doigts pour que cela dure", confie-t-elle.