Les barbes des hipsters seraient-elles super crados ?

Les barbes fournies seraient, d'après une étude scientifique, de vrais nids à germes et à bactéries.
Les barbes fournies seraient, d'après une étude scientifique, de vrais nids à germes et à bactéries.
Les barbes de hipsters seraient-elles plus sales que les sièges de vos toilettes ? C'est en tout cas ce qu'affirme une étude scientifique : selon les chercheurs, mêmes lavées, les barbes fournies contiendraient des milliers de germes responsables d'infections cutanées. Yummy !
A lire aussi

C'est l'étude scientifique à montrer à votre pote barbu fan de pantalons chino et de fixie : selon des scientifiques du centre de trichologie de Birmingham, avoir une pilosité faciale développée vous exposerait à des infections cutanées plus fréquentes que vos amis rasés de près.


Pourquoi ? Parce que les barbes fournies seraient de véritables nids à germes, où vivent paisiblement des milliers de bactéries, qui restent indélogeables malgré des shampooings fréquents. "Si les mains sont sales, les bactéries qui s'y trouvent se déposeront sur les poils", explique au Daily Mail la chercheuse Carol Walker. "Si quelqu'un a mangé des produits laitiers, certains résidus peuvent rester dans la barbe et se décomposer. On peut aussi y trouver des staphylocoques, en cas de rhume. Dans ce cas-là, un nez qui coule peut aussi s'avérer dramatique, tout comme les résidus de nourriture et de boissons." Miam.


Un constat aussi émis par le Professeur Anthony Hilton, chef de sciences biologiques et biomédicales à l'Université d'Aston. Dans une autre étude publiée dans la revue Anaesthesia, il confirme que les barbes contribuent à la prolifération des bactéries. "Les hommes barbus charrient beaucoup plus de bactéries que les non-barbus et les femmes. Et les masques des chirurgiens barbus laissaient passer de plus nombreuses bactéries", explique le scientifique.

Résultat : il n'est pas rare que sous leur barbe soigneusement peignée, les hipsters développent des infections de la peau peu ragoûtantes, comme des dartres ou de l'eczéma. "La barbe fonctionne comme un isolant. Notamment le pli sous le menton, où ils ont la sueur et les cheveux piègent la saleté et les bactéries, et où la peau peut s'irriter et devenir rouge."


Quelles solutions alors pour les hommes qui souhaitent malgré tout conserver leur barbe ? Ron Cutler, microbiologiste à l'Université de Londres leur conseille de se laver régulièrement les mains et le visage afin d'éviter que diverses bactéries se retrouvent piégées dans les poils.

>> Les boules à barbe : le comble du chic <<