Lil Nas X fustige le traitement des artistes queer dans l'industrie musicale

Lil Nas X condamne le traitement des artistes queer dans l'industrie musicale
Lil Nas X condamne le traitement des artistes queer dans l'industrie musicale
A tout juste 22 ans, l'artiste afroaméricain Lil Nas X a conquis les charts tout en célébrant la culture queer au sein d'une sphère hip hop très hétéronormé. En interview, le jeune homme n'hésite pas à fustiger une certaine homophobie.
À lire aussi

Un premier album acclamé par la critique (Montero), des clips qui ont renversé la Toile à grands coups de chorés ravageuses (celles, ouvertement queer, de Industry Baby), une représentation joyeuse de la communauté LGBTQ au sein d'une scène hip hop pas si inclusive... On pourrait lister longtemps les exploits du rappeur Lil Nas X, jeune prodige de 22 ans.

Un artiste aux déclarations aussi fortes et engagées que les vidéos qui accompagnent ses tubes. Ainsi Lil Nas X n'hésite-t-il jamais à fustiger une industrie musicale pas forcément queer-friendly. Récemment, rapporte le magazine des cultures LGBTQ Pink News, le rappeur s'exprimait d'ailleurs à ce sujet du côté de la chaîne américaine d'informations CBS.

"On nous dit : Si tu es gay, ça doit être aseptisé. N'inclue rien de sexuel. Nous ne voulons pas savoir ce qui se passe dans l'intimité, nous ne voulons même pas que vous l'exprimiez", a dénoncé le jeune homme. Des propos forts.

"Soyez gay sans être gay"

"En gros ça signifie : Soyez gay sans être gay", a décoché Lil Nas X. Une punchline qui en dit long sur une certaine hypocrisie que le vingtenaire, Montero Lamar Hill de son vrai nom, n'a que trop bien connu au fil de clips et productions. "Ca a toujours été comme ça", poursuit-il. Un état des lieux que la personnalité déplore et espère bien bousculer.

Et qu'il le veuille ou non, il le bouscule déjà, par les répercussions de son art. "Les adolescents homosexuels - et les Noirs en particulier - ont désormais un rôle-modèle en la personne de Lil Nas X. C'est un phare pour les ados qui restent 'dans le placard' et cherchent à mieux être acceptés", déclarait déjà sur MTV le journaliste Rob LeDonne il y a deux ans de cela. A juste titre.