Love Actually : 5 trucs à savoir sur la comédie romantique culte

Love Actually, ce lundi 9 novembre à 20h55 sur W9 !
2 photos
Lancer le diaporama
Ce lundi 9 novembre, à 20h55, W9 diffuse la comédie romantique Love Actually. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur ce film culte de fin d'année.
À lire aussi

Les fans de comédies romantiques et ceux qui sont particulièrement sensibles aux fêtes de fin d'année ont un rituel : regarder Love Actually chaque année à l'approche des fêtes. Et cette année, la chaîne W9 vous propose de prendre un peu d'avance sur cette tradition en diffusant le film ce lundi à 20h55.

En attendant, voici de quoi réviser vos bases et étaler votre science dans le canapé, pour prouver que vous êtes la fan ultime de Love Actually et que personne ne vous arrive à la cheville.

1. Laura Linney ou rien

Pour le rôle de Sarah, le réalisateur Richard Curtis a fait passer le casting a un gros paquet d'actrices britanniques mais n'arrêtait pas de répéter "Je veux quelqu'un comme Laura Linney" et ne semblait pas trouver son bonheur dans les dizaines de femmes qui défilaient sous ses yeux. Agacé, le directeur de casting a fini par lui dire "Mais p*tain, t'as qu'à embaucher Laura Linney alors !". Elle a donc passé une audition et obtenu le rôle.

2. Pas d'acteurs à l'aéroport

Dans les scènes de début et de fin qui se déroulent à l'aéroport et qui montrent des couples et des familles qui se retrouvent et s'embrassent, il n'y a pas d'acteurs. L'équipe du film est venue filmer ces scènes sur une semaine à l'aéroport d'Heathrow et a capturé tout ce qui correspondait à leurs attentes - ils ont ensuite demandé l'autorisation aux personnes filmées d'utiliser ces images et hop, ça fait un montage plein d'émotions et 100% authentique.

3. La phobie du président

Billy Bob Thornton, qui joue le président des États-Unis, a une phobie un peu particulière : il est terrorisé dès qu'il croise une pièce de mobilier antique. Connaissant son point faible, Hugh Grant s'amusait donc régulièrement à lui mettre une pièce devant les yeux juste avant que les caméras tournent, avant de se régaler devant le spectacle de Billy Bob en panique. Un collègue agréable, en somme.

4. Mise en abyme

Lorsque Juliet (Keira Knightley) rend visite à Mark (Andrew Lincoln) pour voir la vidéo de son mariage, on peut voir une copie de Fenêtre sur Cour d'Alfred Hitchcock en arrière plan - dont le thème principal est le voyeurisme, ce qui fait donc écho à la relation de Mark et Juliet.

5. La facture Claudia Schiffer

Pour son apparition d'une minute dans le film, Claudia Schiffer a reçu un petit chèque de 200 000 livres sterling. C'est un tout petit peu supérieur au SMIC.

Rendez-vous sur W9 à 20h55 pour (re)découvrir l'une des comédies romantiques les plus cultes de l'histoire du cinéma. Préparez les mouchoirs et les chocolats de Noël.