En Ecosse, les couples gays pourront désormais se marier à l'église

L'Eglise luthérienne suédoise était jusque-là la seule église européenne à célébrer les mariages homosexuels. L'Eglise d'Ecosse vient de lui emboiter le pas.
À lire aussi

Démarche profondément égalitaire ou tentative opportuniste de remédier à une désertion de ses rangs ? Ces deux raisons pourraient expliquer la décision de l'Eglise d'Ecosse d'autoriser les mariages des couples gays. Qu'importe, le résultat est là : les personnes de même sexe qui le souhaitent seront désormais autorisées à se dire oui devant Dieu en Ecosse.

Lundi 23 mai, l'assemblée générale de l'Eglise a ainsi voté par 274 voix contre 136 pour permettre à ses pasteur·es et diacres d'officier les unions entre deux hommes ou deux femmes sur la base du volontariat, mettant ainsi fin à une interdiction vieille de plusieurs siècles, note le Guardian. Une petite révolution qui s'accompagnera d'un changement de législation pour supprimer les références à un mariage ayant lieu entre un mari et une femme, et se référer plutôt à des "parties".

Une position clivante

Cette nouvelle a été saluée par les militant·es pour l'égalité, et accueillie avec joie et empressement par certain·es pasteur·es. Le révérend James Bissett, aumônier des cadets de l'air de la Royal Air Force, a par exemple immédiatement demandé à être enregistré pour célébrer ces mariages, rapporte le journal britannique,

Le révérend Scott Rennie, premier révérend ouvertement homosexuel, s'est de son côté réjoui : "Le mariage est une chose merveilleuse", a-t-il confié au média. "Mon mariage avec mon mari, Dave, nourrit ma vie et mon ministère, et franchement, je ne pense pas que je pourrais être un pasteur de cette église sans son amour et son soutien. Il est toujours là, en arrière-plan."

Et de marteler : "Le mariage entre personnes de même sexe est comme le mariage entre personnes de sexe opposé et il a ses joies et ses peines, ses gloires et ses tensions. C'est assez normal, vraiment".

Ce vote fait de l'Église d'Écosse la plus grande Église du Royaume-Uni à autoriser les mariages homosexuels, bien que les oppositions en son sein restent vives. L'Eglise du Pays de Galles a annoncé qu'elle pourrait très probablement suivre cette avancée notoire dans les années à venir.

En Angleterre en revanche, l'institution anglicane continue de s'y opposer. Tout comme le Vatican pour les catholiques, qui continue de prôner des valeurs stigmatisantes à l'encontre de la communauté LGBTQIA+. Certes, le pape François a évoqué une "union civile" qui protégerait les fidèles concerné·es, mais il n'envisage toutefois pas d'élargir le mariage au-delà des couples hétéros.