Michel Onfray est fan de Mylène Farmer

Michel Onfray considère Mylène Farmer comme un poète contemporain
Michel Onfray considère Mylène Farmer comme un poète contemporain
Dans cette photo : Mylène Farmer
Le philosophe Michel Onfray a créé la surprise ce lundi, sur les ondes de Radio Classique. Invité à s'exprimer sur ses goûts en matière de musique classique, il a révélé sa passion pour Mylène Farmer.
A lire aussi
Laure Manaudou n'est pas spécialement fan de Splash
sport
Laure Manaudou n'est pas spécialement fan de Splash


Invité à s'exprimer lundi soir sur les ondes de Radio Classique dans le cadre de l'émission "Passion Classique" d'Olivier Bellamy, Michel Onfray a surpris les auditeurs de la station. Censé exposer ses goûts en matière de musique classique, le philosophe français a tenu à écouter une chanson de Mylène Farmer . " Je trouve qu'il y a chez Mylène Farmer une voix extraordinaire, une sensualité, une volupté ", s'est-il justifié.


"Une poésie contemporaine extrêmement intéressante"

Plus particulièrement c'est le titre "Je te rends mon amour", extrait de l'album Innamoramento, sorti en 1999, que ce fervent partisan de la légalisation de l'euthanasie a souhaité diffusé à l'antenne. L'occasion pour lui de s'épancher sur les textes de l'artiste. " Cette voix est au service de textes qu'on ne lit pas, qu'on n'écoute pas. Et quand on prend le texte, on s'aperçoit qu'il y a des poésies qui ne sont évidemment pas mallarméennes – mais ce n'est pas mon truc la poésie mallarméenne, la poésie incompréhensible, tordue que personne ne comprend même pas ceux qui les écrivent ", a t-il analysé. Et de comparer la chanteuse de 53 ans à d'autres interprètes. " Il y a chez Bashung par exemple, chez Christophe ou chez Mylène Farmer une poésie contemporaine qui est extrêmement intéressante et qu'on laisse de côté parce que c'est un genre populaire et donc plutôt médiocre et oublié. "

Une belle déclaration d'amour qui devrait ravir l'interprète du tube "Désenchantée", à un mois de la sortie de son livre de photographie, Fragile, aux éditions Anne Carrière.