Une première victoire pour l'actrice transgenre Andréa Furet : bientôt Miss France ?

Révélée dans le téléfilm "Il est elle" qui abordait la transidentité, Andréa Furet rêvait depuis d'être élue reine de beauté. Ce dimanche 19 juin, elle a remporté la place de première dauphine de Miss Paris, une "victoire" dont elle se réjouit pour elle, et pour d'autres.
À lire aussi

L'archaïque concours Miss France serait-il (enfin) en train d'évoluer avec la société ? Peut-être. Ce dimanche 19 juin, au Lido sur les Champs-Elysées, Andréa Furet, actrice transgenre et concurrente, a remporté le titre de première dauphine de Miss Paris.

"Je suis extrêmement fière et touchée d'être la première femme transgenre à inscrire son nom dans l'histoire des Miss", a déclaré la jeune femme de 19 ans devant les juges et le public en début de cérémonie. "Aujourd'hui encore, en 2022, beaucoup de jeunes sont malheureusement rejetés, incompris, parfois harcelés, simplement parce qu'ils essaient d'être eux-mêmes. Je pense que ce titre pourrait être une belle façon de leur montrer qu'on peut être qui on est vraiment et réussir dans n'importe quel domaine".

Aux côtés d'Andréa Furet sur la scène, deux autres jeunes femmes ont contribué elles aussi à briser des codes extrêmement stricts érigés par le concours de beauté depuis des décennies : une future mariée et la lauréate, Océane Bobeche, 25 ans (la limite d'âge était auparavant de 24 ans). Et si l'actrice trans n'arrive "qu'à" la seconde place, la jeune femme considère son écharpe comme une véritable victoire.

"Vive le progrès !"

"C'est génial !", s'enthousiasme-t-elle auprès de TF1info. "Être première dauphine, c'est fou. Ça prouve que les gens sont prêts pour le changement, sont prêts à l'inclusivité et au vivre ensemble, ça fait très plaisir. Ce titre est vraiment synonyme de victoire".

Et de poursuivre : "Participer à ce concours, c'était un objectif que je voulais concrétiser. J'ai toujours voulu le faire et quand je me suis rendue compte que c'était possible, je l'ai fait. Je ne le regrette pas !", raconte-t-elle. "Beaucoup de filles n'auraient pas pu participer l'année dernière et se retrouvent cette année. Vive le progrès !"

En décembre 2021, Alexia Laroche-Joubert, désormais aux manettes de la société Miss France, avait effectivement confirmé que les candidates transgenres étaient les bienvenues. "Ce qu'on a toujours dit, si vous lisez bien le règlement, c'est qu'on demande que l'identité civile soit 'féminin'. Donc il n'y a pas de problème". Tant mieux.

Prochaine étape pour Andréa Furet : le concours Miss Île-de-France qui pourrait, en fonction de son résultat, lui offrir les portes de l'élection de Miss France 2023 en fin d'année. Elle deviendrait ainsi la première candidate transgenre à participer au célèbre concours.