La peau de la joueuse de tennis Naomi Osaka blanchie dans une pub

La joeuse Naomi Osaka white washée dans une publicité de la marque Nissim Foods
La joeuse Naomi Osaka white washée dans une publicité de la marque Nissim Foods
Sponsor de la joueuse de tennis Naomi Osaka, la marque Nissim a blanchi la peau de la championne japonaise dans une publicité. Une chose que la tenniswoman ne laissera plus passer.
A lire aussi

Le géant des nouilles instantanées Nissin Food a lancé une publicité présentant sous forme de dessins animé des joueur·euses de tennis dont les champion·nes japonais·es Naomi Osaka et Kei Nishikori. La réalisation de ce spot avait été confiée à Takeshi Konomi, déjà créateur du manga Prince du tennis. Sauf que cette vidéo pose problème.


Métisse (la mère de la joueuse de 21 ans est japonaise et son père haïtien), Naomi Osaka a la peau marron et les cheveux bouclés. Pourtant, la publicité l'a présentée avec la peau blanche, un visage européanisé et des cheveux lisses.

La publicité de Nissim Foods avec Naomi Osaka

Un whitewashing pour paraître plus "proche" des consommateur·trices japonais·es qui n'est pas du tout du goût de la joueuse dont Nissin Food est le sponsor depuis 2016.


Cité par le Guardian, un porte-parole de la marque a tenté de s'excuser : "Il n'y a aucune intention de whitewashing [...] Nous acceptons que nous ne sommes pas assez sensibles et que nous accorderons plus d'attention aux questions de diversité à l'avenir."


Naomi Osaka, qui a atteint la finale de l'Open d'Australie qui se jouera samedi 26 janvier face à Petra Kvitová, a évoqué la polémique en indiquant : "Je leur en ai parlé et ils se sont excusés. Je suis bronzée, je pense que c'est assez évident."


Avant d'ajouter : "Je pense cependant qu'il faudrait vraiment me parler la prochaine fois qu'ils veulent utiliser mon image [...] C'est là-dessus que je me concentre. Je suis en finale d'un tournoi du Grand Chelem. C'est ça ma priorité."

La publicité retirée face au scandale


L'écrivain et éditorialiste noir habitant au Japon, Baye McNeil, a exprimé sa déception dans un article paru sur le site du Japan Times : "J'avais hâte de voir l'apparition d'Osaka car ce n'est pas souvent qu'une femme de couleur très en vue est présentée dans une grande campagne publicitaire japonaise. Alors quand je l'ai regardée sur YouTube, j'ai été vraiment déçu de voir qu'il n'y avait pas de femme de couleur pour parler dans la publicité. Au lieu de cela, j'ai trouvé une représentation blanchie d'Osaka."


Il continue sur ce racisme ambiant au Japon : "Dans un monde qui informe déjà les gens de la couleur de bien des façons que leur vie a moins de valeur à cause de quelque chose d'aussi superficiel que l'apparence, j'implore Nissin - ou, diable, le pays [Le Japon]- de ne pas continuer dans cette voie."

A la demande de l'académie IMG tennis, la marque a arrêté de diffuser cette publicité et l'a retirée de Youtube.