Les plus beaux hommages des dessinateurs à Notre-Dame de Paris

Le dessin de Quasimodo de Cristina Correra Freile après l'incendie de Notre-Dame de Paris
Le dessin de Quasimodo de Cristina Correra Freile après l'incendie de Notre-Dame de Paris
L'incendie spectaculaire de Notre-Dame de Paris ce lundi 15 avril a frappé les esprits et suscité une vague d'émotion planétaire. Les dessinateurs du monde entier se sont mobilisés pour rendre hommage à la cathédrale meurtrie.
A lire aussi
Cette artiste souffre d'endométriose : elle dessine ce qu'elle ressent
News essentielles
Cette artiste souffre d'endométriose : elle dessine ce...

Dès 18h50 ce lundi 15 avril, la sidération. Sur les écrans du monde entier, Notre-Dame de Paris s'embrase, les flammes rongent sa toiture et les pompiers semblent impuissants face à cette vieille dame en détresse. Symbole du patrimoine français, héroïne gothique de la littérature et du cinéma, admirée par des millions de touristes, la cathédrale en feu a bouleversé la planète.

Comme souvent lors de ce genre de tragédie, une chaîne de solidarité virtuelle s'est rapidement mise en place. Et parmi les maillons, de très nombreux dessinateurs qui ont couché leurs émotions sur le papier à coup de crayons et de pinceaux.

Quasimodo, le héros romantique du roman de Victor Hugo, se retrouve évidemment au centre de nombreuses illustrations. Le dessin de l'artiste équatorienne Cristina Correra Freile dépeignant le personnage façon Disney, étreignant sa bâtisse. Son dessin émouvant a été liké près de 135 000 fois et est rapidement devenu viral sur les réseaux.

L'iconique Quasimodo pleure le sort de sa maison éternelle dans d'autres dessins...

Une petite fille envoie un ballon en forme de coeur en direction de la cathédrale.

Sur le dessin de l'artiste Aurélie Pedrajas, la dame de fer vient consoler sa vénérable copine de pierre.

Marianne est aussi là pour prendre la cathédrale dans ses bras.

La Terre enlace Notre-Dame...

Quand l'auteur de BD Terreur Graphique choisit de dépeindre la tragédie à travers l'écran des smartphones des badauds impuissants.

Le coeur brisé au centre des deux tours...

Et au lendemain du drame, la dessinatrice Swaha imagine une gargouille inconsolable.

L'incendie d'origine accidentelle a semble-t-il débuté dans des combles de la cathédrale. Selon les pompiers de Paris, véritables héros qui ont bataillé toute la nuit pour maîtriser les flammes, le feu serait parti d'échafaudages installés sur le toit de l'édifice, construit entre le XIIe et le XIVe siècle.

"Cette cathédrale, nous la reconstruirons, tous ensemble", a déclaré le président Emmanuel Macron qui s'est exprimé tard dans la soirée. Si les travaux de réhabilitation devraient durer plusieurs décennies et coûter très cher, plusieurs cagnottes ont d'ores et déjà été mises en ligne, notamment par la Fondation du patrimoine.

Notre-Dame est toujours debout, ses deux tours solidement plantées au coeur de Paris. Reste à panser ses meurtrissures. L'élan de solidarité planétaire devrait l'y aider.