Violé à 13 ans, Patrice Evra livre un témoignage bouleversant dans "C à Vous"

Victime de viol à l'âge de 13 ans, Patrice Evra témoigne dans "C à Vous"
Victime de viol à l'âge de 13 ans, Patrice Evra témoigne dans "C à Vous"
Sur le plateau de "C à Vous", l'ancien footballeur Patrice Evra est revenu sur ce dont il témoigne dans son autobiographie "I Love Game". A savoir, les viols dont il fut victime à l'âge de treize ans.
À lire aussi

"Je parle pour les jeunes, la nouvelle génération, des personnes qui ont été dans la même situation que moi". Sur le plateau de C à Vous, l'ex footballeur Patrice Evra est revenu sur les viols dont il a été victime à l'âge de 13 ans. Des faits qu'il relate dans son autobiographie I love this game, parue le 11 janvier en France.

A l'âge de 13 ans, l'ex-joueur de Manchester United aurait été violé par le directeur d'un collège dans lequel il étudiait, un homme qui l'aurait hébergé chez lui plusieurs soirs par semaine. "Croyant que je dormais, il passait ses mains sous ma couette, essayait de me toucher. Je savais que ce qu'il faisait était mal, alors j'essayais de le repousser et de le frapper. J'étais robuste, mais j'avais peur. La dernière nuit chez lui, quand il savait que j'allais rentrer chez moi, il a fini par réussir. Il a mis mon pénis dans sa bouche", écrit le sportif dans son livre.

Une libération de la parole dont il évoque la complexité sur le plateau de C à Vous.

"C'est un long voyage"

"J'étais prêt à parler, mais je dois beaucoup à Margaux, la femme de ma vie. J'ai grandi en pensant que pleurer était un signe de faiblesse pour un homme, c'est ce que me disait mon père. J'ai réussi à me débarrasser peu à peu de toute cette masculinité toxique. Les gens ne voient que l'arrivée [dans un parcours], mais c'est un long voyage, un chemin avec des hauts et des bas, des souffrances, des histoires pas très belles", témoigne Patrice Evra.

L'ancien-footballeur est également revenu sur le calvaire qu'il a subi. "Chaque soir c'était un cauchemar dès que la lumière s'éteignait. Je me suis battu avec lui plusieurs fois. À un moment, j'ai dû prendre les lacets de mes chaussures pour attacher mon pantalon pour ne pas qu'il réussisse et la dernière nuit que j'ai passée, il a réussi. Je l'explique en détails", relate-t-il sur France 5. "Suite à cela, je ne faisais plus confiance à personne. J'étais impulsif. On parle de mon principal d'école. Ca a été difficile", achève Patrice Evra.

Une libération de la parole importante.