Peigner son chat en Donald Trump, la nouvelle tendance qui décoiffe

A la tête d'une fortune colossale, l'homme d'affaires Donald Trump fait depuis de nombreuses années l'objet de moqueries sur la toile. A la faveur de son entrée dans la course à la Maison Blanche pour 2016, la "trumpmania" bat son plein. Dernier phénomène en date : "Trump your cat", ou l'art de peigner son chat à la manière du républicain milliardaire le plus controversé.
A lire aussi

Hôtels, immeubles de luxe, parcours de golf et même une marque de vêtements. L'empire de Donald Trump est devenu le principal argument électoral du candidat républicain qui, après plusieurs années d'hésitation, s'est enfin lancé dans la course à la Maison Blanche pour 2016.

Les cheveux de la discorde

En pleine campagne pour les primaires, aux côtés de 14 autres candidats, le milliardaire le plus moqué d'Amérique a déclaré mercredi 15 juillet un patrimoine de plus de 10 milliards de dollars, soit plus du double de l'estimation de référence établie par le magazine Forbes. Un capital qui, associé aux sorties souvent controversées du richissime homme d'afffaires, fait de Donald Trump l'un des personnages les plus souvent caricaturés, notamment sur internet.

Terrain de jeu favori des plaisantins : la coiffure du PDG de la Trump Organization. Souvent jugée inclassable, voire ridicule, la structure capillaire du milliardaire a fait l'objet de maintes détournements et parodies. Les internautes menant un incessant débat sur le fait de savoir si Donald Trump n'a jamais su se coiffer ou possède la perruque la plus improbable de l'univers. Un débat dans lequel la cultissime série "Les Simpsons" s'est récemment engoufrée, avec l'humour qu'on lui connaît.

Les Simpsons s'attaquent à la coiffure de Donald Trump.

Mais le phénomène vient, une fois encore, de prendre une autre tournure avec l'apparition du compte Instagram "Trump your cat". Objectif de cette nouvelle mode : peigner son chat à la manière de Donald Trump. Comprenez en coiffant son matou d'un toupet de poils rappelant les cheveux de l'homme d'affaires un brin mégalo. Si tout le monde s'accorde à dire que l'initiative est un peu capillo-tractée, le phénomène prend depuis plusieurs jours de l'ampleur. Le compte Instagram affichant désormais près de 8000 abonnés.

Chaque photo de chat "trumpé" par son maître s'accompagne d'une légende qui, le plus souvent, est l'une des nombreuses citations du candidat républicain, dont médias et grand public ne se lassent pas. Citons ainsi pêle-mêle : "Je m'entends avec la classe moyenne et les pauvres gens bien mieux qu'avec les riches", "Je ne porte pas de perruque, mes cheveux sont 100% les miens", "j'ai toujours eu de très bonnes relations avec les noirs" ou encore "Je n'ai jamais vu une personne mince boire du Coca Light". A découvrir dans la galerie ci-dessus.