Faut-il se méfier de cette position sexuelle "dangereuse" ?

Un chirurgien alerte contre cette position sexuelle "dangereuse"
Un chirurgien alerte contre cette position sexuelle "dangereuse"
Vous pensiez que le coït consenti et enthousiaste ne pouvait mener qu'à de longues minutes de jouissance ? Pas toujours. D'après le chirurgien britannique Dr Karan Raj, il faudrait se méfier d'une position sexuelle "dangereuse" : la cow girl inversée.
A lire aussi

Le kama sutra n'est pas de tout repos, et il ne serait pas sans danger non plus. Preuve en est, le discours alarmant du chirurgien britannique Dr Karan Raj, qui possède une influence considérable sur TikTok avec la modique somme de 4,4 millions d'abonné·e·s sur le réseau social.

Lors d'une vidéo publiée le 3 octobre dernier, entre une séquence sur le caractère nocif des techniques de régime miracle et une autre sur les moyens de bien nettoyer son colon (des contenus pour le moins variés qui font visiblement la clé de son succès), le spécialiste aborde un sujet qu'on connaît peu : la façon dont une position sexuelle particulière serait responsable de 50 % des fractures de pénis dans l'hôpital où il exerce. Aïe.

Le sexe "écrasé par l'os pubien féminin"

Cette parade, quelle est-elle ? "La cow-girl inversée", ou "cheval inversé" pour les puristes, qui consiste à ce que le partenaire qui pénètre soit allongé sur le dos, et la pénétrée soit assise sur son sexe, dos à lui. Un exercice savoureux qui provoque d'une part un plaisir sans nom, mais à écouter l'expert, une douleur tout aussi foudroyante lorsqu'on a le malheur de s'emballer un peu trop vigoureusement. Et de manquer de chance, sans aucun doute.

"S'il y a une poussée erratique ou si les mouvements des deux partenaires ne sont pas synchronisés, ça peut faire glisser le sexe masculin qui se retrouve écrasé par l'os pubien féminin", décrit-il dans des termes scientifiques qui ont tendance à effrayer. Des ébats "hautement périlleux", qualifie à juste titre l'agence France-Presse. De quoi ralentir un tantinet les ardeurs des couples qui souhaiteraient se lancer dans une chevauchée sauvage et incontrôlée.

"Vous voilà prévenus : un rapport sexuel trop enthousiaste (dans cette position) peut transformer votre pénis en aubergine", confirme ainsi le Dr Karan Raj. Une image évocatrice qui a de bonne chance de rester dans l'esprit des concerné·e·s, pour les dissuader d'y céder. Ou en tout cas, de perdre le rythme sur une cadence effrénée...