4 positions pour un coït réussi sans enlever ses fringues (ou presque)

4 positions pour un coït réussi sans enlever ses fringues (ou presque)
4 positions pour un coït réussi sans enlever ses fringues (ou presque)
Parce qu'on n'a pas toujours le temps ni la possibilité de se dévêtir dans le confort de sa chambre quand on passe à l'acte.
A lire aussi

Dans la précipitation qui précède nos rapports (parfois) amoureux et (souvent) passionnés, il arrive qu'on ressente l'envie de sauter l'étape du déshabillage. L'appel de la jouissance est si intense qu'il nous pousse à faire l'amour avec nos fringues encore portées. On vous dresse la liste de 4 positions à adopter dans ces cas-là.

1- L'équerre

Il fallait bien que nos connaissances en géométrie nous servent un jour à quelque chose de concret. En vous plaçant en angle droit, penchée devant votre partenaire, dos à lui ou elle, vous n'aurez besoin que de baisser votre jean en-dessous de vos fesses, ou de soulever votre robe juste au-dessus de vos reins. A l'autre, ensuite, de déboutonner son pantalon facilement ou de glisser ses doigts sur votre vulve, puis à l'intérieur de votre vagin. L'avantage de la position, c'est qu'elle permet de s'envoyer en l'air à peu près partout, du moment qu'on trouve un mur/arbre/poteau contre lequel s'appuyer.

2- Le koala

Celle-ci tire son nom de la posture favorite de l'animal austral : agrippé à son tronc comme une moule à son rocher. Positionnez vos jambes en tailleur autour de la taille de votre cher·e et tendre, assise sur le rebord d'un plan de travail, d'une machine à laver, voire d'une table à manger, ou bien simplement portée par la force de vos jambes et de ses bras. On vous recommande, pour le coup, d'opter pour une robe qui se dégagera facilement de votre entrejambe par le haut. Le pantalon demanderait une dextérité dont on dispose rarement dans ces moments, tant l'excitation nous presse. A raison.

3- La cuillère

Pour la cuillère, il faut être allongé·e. Et généralement, quand on est allongé·e, il y a de bonnes chances pour qu'on se trouve déjà au lit. Donc sans vêtements. Mais pensons à toutes ces fois où, en fin de soirée, on finit encore vêtue dans les bras d'un·e inconnu·e, en quête d'ébats fulgurants qui excluent l'effeuillage. Ou à ces instants volés sur le canapé, quand la sieste du dimanche dérape. La flemme de se mettre nu·e étant tout aussi aiguë que notre envie de sexe, on optera pour un spooning aussi romantique qu'orgasmique, les fringues à peine en bas des cuisses.

4- La vigie

Assise au-dessus de votre partenaire, droite comme un I, la jupe (une fois encore, l'habit le plus pratique dans se genre de cas) étalée pour former une sorte de protection anti-voyeur·ses qui garde vos va-et-vient à l'abri, vous êtes entièrement maîtresse de la situation. Et ça vous plaît. Si vous n'osez pas tout de suite coupler sexe habillée et endroits publics, sachez que cette technique a fait ses preuves plus d'une fois dans les parcs, voire à la plage. Du moins, c'est ce qu'on a entendu...