Pourquoi nous ne devrions pas changer (trop) souvent les draps de notre lit

Pourquoi nous ne devrions pas changer (trop) souvent les draps de notre lit
Pourquoi nous ne devrions pas changer (trop) souvent les draps de notre lit
Rien de plus agréable au moment du coucher que de se glisser dans des draps propres qui sentent bon le frais. Pourtant, explique une scientifique, changer trop souvent de draps n'est pas non plus une bonne idée, surtout quand on est sujettes à des insomnies.
A lire aussi

Avez-vous déjà remarqué que l'on dort toujours plus profondément et que notre sommeil est davantage réparateur lorsque l'on se trouve dans notre propre lit, dans notre maison ? Il y a une raison scientifique à cela : la routine nous aide à nous apaiser et à bien dormir.

Lorsqu'il s'agit de nous endormir et d'accéder enfin au pays des rêves après une longue journée, notre corps aime se retrouver dans un endroit familier, qu'il connaît bien, pour pouvoir enfin lâcher prise et se laisser aller au sommeil.

C'est en tout cas ce qu'explique Alice Hoagland, directrice du service dédié à l'insomnie au Unity Sleep Disorders Center de New York. Pour elle, se fixer des habitudes avant d'aller dormir détermine la qualité de notre sommeil : se démaquiller, se déshabiller, se glisser dans les draps, lire trois pages d'un roman avant de sombrer – et répéter chaque soir ce rituel – aide à trouver la sérénité nécessaire à l'endormissement, explique-t-elle à Lifehack.

Et c'est pour cette raison qu'elle déconseille... de changer trop souvent de draps ou de couverture. Eh oui. On a beau toutes et tous se délecter à l'idée de dormir dans des draps tout propres (quand ils sont repassés, c'est encore mieux), changer trop souvent de draps impacterait sur la qualité de notre sommeil.

Comme notre oreiller, notre couette et les draps qui parent notre lit ont une fonction de "doudou" qui nous donne un sentiment de sécurité. Ils ont une odeur – la nôtre – qui nous rassure, même si nous n'y faisons pas attention. Et cela ne vaut pas seulement pour les tout-petits : les adultes aussi tiennent à leur rituel de coucher. Utiliser chaque nuit la même parure de lit, poser sa tête sur son propre oreiller et se pelotonner sous sa propre couette aide à trouver plus vite le sommeil. Alice Hoagland a fait cette étonnante découverte à force d'étudier le sommeil des insomniaques. D'ailleurs, précise-t-elle : les centres de sommeil comme celui dans lequel elle travaille préconisent souvent aux patients d'emporter avec eux leur oreiller personnel et leur propre couverture. Cela les aide généralement à s'endormir plus facilement.