Le manque de sommeil peut dévorer votre cerveau

Le manque de sommeil peut vous dévorer le cerveau
Le manque de sommeil peut vous dévorer le cerveau
Parmi les nombreuses conséquences engendrées par une carence en sommeil, il en est une aussi surpenante qu'effrayante : ne pas dormir suffisamment pourrait conduire votre cerveau à s'auto-détruire, comme en atteste une récente étude italienne.
A lire aussi

Vous l'avez sans doute remarqué, mais lorsque vous vous sentez particulièrement épuisée, votre cerveau n'a pas l'air totalement présent. Et justement, une récente étude suggère que le manque de sommeil à répétition pourrait réellement endommager le cerveau poussant ce dernier à s'auto-dévorer.

C'est Michele Bellesi et ses chercheurs de l'Università politecnica delle Marche, en Italie, qui a mené cette étude publiée dans le Journal of Neuroscience. Après avoir analysé le cerveau de souris dans des conditions de sommeil régulier, de réveils spontanés, de privations de sommeil et de privations de sommeil chroniques, les scientifiques ont mesuré les synapses (connexion entre deux neurones) et les processus cellulaires dans le cortex frontal des souris. Résultat de ces observations : certaines des synapses des souris ayant été privées de sommeil avaient été dévorées par les astrocytes (cellules gliales du système nerveux). En d'autres termes, le manque de sommeil détruit une partie de notre cerveau.

"Nous constatons pour la première fois que des portions de synapses sont littéralement consommées par les astrocytes à cause de la perte de sommeil", a ainsi déclaré Michele Bellesi à New Scientist. Mais selon lui, cette destruction cérébrale ne serait pas forcément si grave car cela pourrait tout simplement expliquer la façon dont le cerveau fonctionne pour "nettoyer" les vieux "débris" du cerveau.

De graves conséquences cérébrales

Cependant, un manque de sommeil trop régulier pourrait réellement avoir des séquelles au niveau cérébral. En effet, les scientifiques ont également examiné l'effet sur les cellules microgliales (cellules immunitaires du cerveau et de la moelle épinière) représentant environ 15% des cellules du système nerveux central. Ils ont alors constaté que ces cellules étaient plus actives lors de périodes de privation de sommeil chronique. Une découverte préoccupante selon le professeur Bellesi, car une activité microgliale excessive peut provoquer divers troubles cérébraux, à commencer par la maladie d'Alzheimer. "Nous savons déjà que l'activation microgliale soutenue a été observée dans la maladie d'Alzheimer et d'autres formes de neuro-dégénérescence", explique l'auteur de l'étude.

Vous l'aurez donc compris, dormir suffisamment est essentiel à un bon état de santé à la fois physique et psychique. Mais rassurez-vous, il est possible de refaire le plein de sommeil. t si vous souffrez d'insomnies, sachez qu'il existe des astuces pour rejoindre plus rapidement les bras de Morphée.