psycho
Comment trouver sa place quand on est multipotentiel ?
Publié le 16 octobre 2022 à 09:42
Par Terrafemina
Vous excellez dans plusieurs domaines ? Vous êtes peut-être multipotentiel·le. Et si vous décidiez d'assumer votre multipotentialité et trouviez enfin votre place ? Voici les conseils d'une thérapeute.
Comment trouver sa place quand on est multipotentiel ?
La suite après la publicité

Commençons par un tour d'horizon, et je vais surtout m'adresser à ceux qui voient les
multipotentiels comme "hors cadre". Les multipotentiels sont des personnes reconnues pour exceller dans un certain nombre de domaines, parfois très distincts. Ce sont des personnes présentées comme curieuses, créatives et passionnées, avec un fort besoin de stimulation. Le terme "multipotentiel" remonte à 1972 et a eu lieu dans le cadre de travaux sur les hauts potentiels. Plus récemment, ce terme a été mis en avant dans un TedX talk d'Emilie Wapnick intitulé "Pourquoi certains d'entre nous n'avons pas de vocation ?".

L'humain est-il fait pour être "mono-tâche" ?

A l'époque de la première définition de "multipotentiel", en 1972 donc, nous étions environ plus de 50 ans après les débuts du capitalisme et le taylorisme était déjà bien installé. Rappelez-vous, le taylorisme, vos cours d'histoires et la stratégie de la révolution industrielle... La mise en place des procédures de division des tâches dans l'industrie, où une personne pouvait passer 40 heures par semaine à faire toujours le même geste. Pour les personnes qui n'ont pas la référence, je vous invite à regarder le film de Charlie Chaplin, Les temps modernes. C'est de cet héritage que nous pouvons encore qualifier notre société de "mono-tâche".

On veut nous apprendre que nous n'avons qu'une seule chance de faire une activité dans notre quotidien vouée à nous épanouir, en plus de nous nourrir et payer nos charges.


Dans son intervention "Pourquoi certains d'entre nous n'ont pas de vocation ?", Emilie Wapnick évoque justement les personnes n'ayant pas trouvé en un seul métier ce qui les remplissait de satisfaction. D'ailleurs, le mot "vocation" peut déjà créer chez certains d'entre nous des frustrations.

Autant vous dire qu'au niveau neuronal, il est compliqué de convaincre un cerveau qu'il n'est conçu, avec toute son ingéniosité et son potentiel de base, que pour visser ou dévisser des plaques en métal, ou fourrer de chocolat des brioches pour la grande distribution, 8 heures par jour, 5 jours semaine, pendant 10, 20 ou 30 ans. Cela n'encourage pas la mise en place de la neuroplasticité et la recherche de vocation. Et peut-être qu'un jour, nous découvrirons le lien de ces conditions de travail avec certaines maladies dégénératives. Peut-être.

Entre les maladies professionnelles ou le stress généré par le travail à la chaîne, ce sont autant de signes qui me font dire que non, l'humain n'est pas mono-tâche.

La société dite du "progrès" étouffe-t-elle les multipotentiels et leur créativité ?

Oui, certainement, notamment quand l'humain passe des journées centrées sur la performance, mais surtout sur la peur... La peur de perdre sa place, de perdre son salaire, ses avantages, son confort. Mais aussi, la reconnaissance de ses supérieurs qui comblent des manques émotionnels et d'estime de soi. L'incohérence entre les valeurs de cette entreprise qui nous emploie, ses produits et nos propres valeurs nous amène tôt ou tard à la dépression. Et heureusement.

L'humain est-il ici pour entrer dans des cases ? Si être heureux et épanouis maintient en bonne santé, se conformer, est-ce la voie ? Parlons aussi des pensées limitantes comme : "Nous n'utilisons que 10% de notre cerveau", "soit t'es cerveau droit, soit cerveau gauche", "Il est trop tard pour commencer (telle chose)"

En tant que praticienne en hypnose et en magnétisme, je peux vous dire que ce genre de "disquettes" bien puissantes est à formater sans plus tarder.

Ce que je vous propose c'est de sortir de cette transe générale, de vous poser et d'avoir une conversation honnête avec vous-même, de travailler votre multipotentialité. Ça vous dirait de vous remettre de cette lobotomie de votre enfant intérieur ? De lever le pied pour aller à votre propre rencontre ?

Ce que je vous propose c'est déjà de faire une liste : 2 colonnes.

- Mes métiers
- Mes loisirs

C'est le point de démarrage.

Le multipotentiel a cette particularité de pouvoir utiliser des compétences croisées pour créer son concept. L'avantage du multipotentiel, c'est que son concept sera unique car il aura suivi plus souvent son coeur plutôt que sa tête. Il verra que son parcours n'est pas un hasard, que chacune de ses compétences font partie d'un plan plus grand. Un plan où justement le côté créatif et le côté logique, rationnel, peuvent parfaitement vivre en harmonie. Alors oui, souvent, il renonce au côté lucratif, il s'épanouit parfois même plus dans l'associatif. Le multipotentiel a décidé que son rêve n'était pas un rêve mais un PLAN.

Le multipotentiel doit surtout prendre confiance en lui, en elle.

Ne pas se laisser influencer par des remarques telles que "tu fais beaucoup de choses quand même ?!". Surtout, si vous décidez d'assumer votre multipotentialité, ne vous laissez pas contaminer par le stress et les peurs des autres. Acceptez votre unicité. Ce que vous êtes capable de faire. Vous êtes le/la seul(e) à le savoir ou à pouvoir faire en sorte de le savoir en étant dans l'action. Ayez confiance en vous.

Quelques conseils importants pour mieux trouver sa place :

● Éviter de trop parler de ses projets. En effet, à quoi bon tout dévoiler à des personnes qui ne sauraient envisager votre plan qu'à 10 % ? Vous seul·e avez la vision de votre projet. Et parfois même, vous n'en avez que l'amorce, c'est en avançant que le scénario va se dérouler. Ce qui est génial, vous pourrez le constater plus tard , c'est que l'entourage s'habitue à tout. Parfois même, vous pouvez avoir la chance, en regardant dans le rétroviseur, lorsque vous avez bien avancé, de voir que pour les plus enthousiastes comme pour les plus réticents, vous avez été finalement vue comme une muse. Comme un éclaireur sur la route du changement, les poussant eux aussi à changer.

● Sortez de la procrastination. Parlez moins et agissez plus. N'hésitez pas à être original·e, plus vous serez authentique dans votre vérité, plus vous vous assumerez, plus ça fonctionnera. Il faut peaufiner son concept, le tester, se former, s'informer, dérouler son idée, le succès viendra à vous et pas l'inverse.

● On ne s'improvise pas. Si on se lance dans une idée, aussi novatrice soit elle, on se forme et on s'entoure. On n'est pas multipotentiel en faisant tout "moyennement", le multipotentiel est plus qu'un "touche-à-tout". Il faut apprendre à déléguer et reconnaître ses points faibles mais se perfectionner et exceller sur le reste, avec comme objectif d'être un expert.

Qu'est-ce qui différencie un projet qui réussit d'un autre qui n'aboutit pas ? C'est l'investissement dans le temps. Certains tiennent 3 mois là où il faut tenir 3 ans. La discipline et la patience ne sont, elles, pas des qualités innées, cultivez-les !

● En revanche, si vous êtes doué(e) dans toutes les facettes de votre projet, vous avez deux choix. Soit vous rentrez dans le moule occidental et ses préjugés ancrés dans le collectif, à l'image de certains écrivains qui n'assument pas leur multipotentialité et qui, par "intelligence de business", vont s'inventer des pseudos pour l'illustrateur de leur livre, un autre nom pour le correcteur, etc. Alors qu'ils en sont l'auteur. Sous prétexte qu'être "doué en tout" dans cette société, c'est mal vu... Ou alors, vous décidez de vous assumer. Pleinement. La fausse modestie, ou le génie maquillé iront souvent contre vos valeurs. Assumez-vous. Suivez votre intuition et la voie la plus proche de votre vérité. La vérité vibre haut et touche plus de coeurs.

Pour conclure, si une ,personne multipotentielle passe par des phases de remises en question, c'est sûrement aussi, plus que jamais, qu'il arrive au bout d'un cycle au niveau du collectif. Que ce qui reposait sur de l'illusion, des pensées limitantes autour du travail, du bien-être, de l'argent ou du matériel, est en train de dégringoler. C'est le propre de l'humain doté de conscience de réfléchir au sens de sa vie, à retrouver et à aimer son identité originelle.

Rien n'est acquis, formez-vous, apprenez constamment des compétences qui pourront vous être utiles et utiles au collectif. Pour vous connaître, découvrir votre potentiel et vos ressources, vous devez avant tout vous soigner. Allez au-delà de vos peurs, de vos traumas, des pensées limitantes cumulées. Réconciliez-vous en vous-même, entre votre côté intuitif et votre côté logique. Mariez ce yin et ce yang, ce féminin et ce masculin en vous-même. Car comme dirait un confrère sophrologue : "Ce qui est dedans est dehors".


Gardez en tête que ce n'est pas la finalité qui importe le plus, mais bien le chemin, les souvenirs, les rencontres, les aventures et la découverte de vous-même. La curiosité, la créativité et la passion dont font preuve les multipotentiels, sont pour moi la meilleure façon d'aimer la vie, la nature et reconnaître ses subtilités.

Parce que le puzzle est grand, votre cerveau et vos dons bien plus vastes que vous ne l'imaginez, restez curieux de vous, de l'autre, soyez prêt à changer et tombez amoureux de vous dans votre entièreté. Vous êtes unique. Brillez.

Par Sarah Al Shakura, thérapeute et praticienne en hypnose, membre du comité Psychologue.net

Mots clés
psycho News essentielles travail
Sur le même thème
Parler de violences sexuelles quand on est un homme : Jordan De Luxe témoigne play_circle
Société
Parler de violences sexuelles quand on est un homme : Jordan De Luxe témoigne
24 avril 2024
Comment Dakota Johnson lutte-t-elle contre la dépression et le burn out ? play_circle
Santé
Comment Dakota Johnson lutte-t-elle contre la dépression et le burn out ?
20 février 2024
Les articles similaires
"Désolée d'avoir des seins formidables !", ironise Sydney Sweeney
Culture
"Désolée d'avoir des seins formidables !", ironise Sydney Sweeney
24 avril 2024
"J'ai senti que j'allais subir une humiliation" : il faut réécouter cette interview poignante de Maria Schneider sur le calvaire du "Dernier tango à Paris" play_circle
Culture
"J'ai senti que j'allais subir une humiliation" : il faut réécouter cette interview poignante de Maria Schneider sur le calvaire du "Dernier tango à Paris"
21 juin 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news