Un "jeu introspectif du cul", ça vous dit ?

"Discultons", le jeu cul qui permet d'ouvrir la discussion
"Discultons", le jeu cul qui permet d'ouvrir la discussion
Et si on ouvrait la discussion avec un jeu cul ? C'est la proposition de Léa, l'une des fondatrices du compte Instagram Merci Beaucul, en collaboration avec Gender Games pour nous permettre d'aborder tous les sujets liées à la sexualité.
À lire aussi

Tout est parti d'un constat. Celui que, durant les 3 ans d'existence du compte Instagram Merci Beaucul, les messages cherchant des conseils pour aborder telle ou telle question relative à la sexualité en couple affluent dans les DM de Léa, sa fondatrice. Elle se rend compte que malgré l'information qu'elle offre à ses abonné·es, la discussion en face à face reste compliquée.

"La sexualité c'est quelque chose qui a fait peur, qui fait toujours peur, qu'on ne comprend pas forcément, qui est taboue, et qui est en même temps au coeur de nos vies et au coeur de la société, dans notre quotidien", estime la jeune femme.

"Encouragée par la multiplication des comptes Instagram parlant de sexualité, des livres issus de ces comptes, la visibilisation croissante du plaisir féminin au cours de ces dernières années, je souhaitais à mon tour créer un outil interactif et neutre que pourront s'approprier les gens. C'est pour cela que j'ai créé le jeu Discultons."

170 questions pour lancer la conversation

Discultons, c'est 170 questions inscrites sur autant de cartes qui permettent de parler de tout ce qui touche au cul. L'anatomie, les fantasmes, les peurs justement, les croyances. "Le but est alors de s'investir pleinement, prendre le temps de réfléchir, se questionner et partager, sans prendre pour acquis son·sa partenaire", note Léa.

Histoire que la glace se brise en douceur, les cartes sont divisées en plusieurs niveaux d'intimité. "Pour les couples ensemble depuis huit ans, qui viennent de se rencontrer, pour les plans Q, exclusifs ou poly-amoureux, les personnes cis, trans ou non-binaire, pan ou hétéro, ce jeu est adapté à tou·te·s."

Une sorte d'action ou vérité nouvelle génération ? Pas vraiment. Car plutôt que des défis ou des phrases intrusives et maladroites pour en savoir plus sur l'autre à l'apéro, "ce jeu invite à la bienveillance et à l'introspection", explique Gender Games, qui a fait naître le projet et d'autres jeux de société féministes. Mais aussi, à faire preuve d'ouverture d'esprit et à se révéler sans pression. De quoi nous donner envie de s'y mettre sur-le-champ.

Ça tombe bien à l'occasion de la fête de l'amour, une contre Saint-Valentin est organisée au Hasard Ludique, à Paris, le 16 février prochain. Au programme : à 19h30 l'enregistrement d'un podcast participatif entre l'audience et Léa (un premier épisode enregistré en décembre est dispo ici), et à 21 heures, une session "deep dating".

Une "idée du speed-dating mais en mieux, pour parler de Q avec des inconnu·es à partir des cartes du jeu Discultons", détaille l'organisation de l'événement. Et de préciser à l'attention des personnes en couple : il est possible participer, "le but étant pas de rencontrer l'amour de ta vie mais de partager une introspection."