10 fantasmes sexuels dont vous ne devriez (vraiment) pas rougir

Les fantasmes inavoués de "9 songs" (Margo Stilley)
Les fantasmes inavoués de "9 songs" (Margo Stilley)
Jeu de rôle, voyeurisme, sexe dans la cuisine... Dans le long répertoire des fantasmes sexuels les plus inavoués, les situations "hot" abondent. Et on peine à les assumer. Petit panorama sulfureux pour un été plus chaud.
A lire aussi

C'est l'été. Les corps brûlent au soleil, les nuits sont chaudes, et nos sens, eux, sont tout bouleversés. Songes somnolents et rêves moites s'enlacent volontiers au fil de ces journées interminables. L'occasion de restaurer bien des fantasmes qui restent de l'ordre de l'irréalisable. Ou pas. Il faut dire qu'entre petites fantaisies qui font toute la différence et transgressions diverses, c'est tout un champ du désir qui demeure encore inexploré.

Des fantasmes qui n'ont rien d'un "plaisir coupable" : expertes et voix érudites s'accordent à dire qu'il est tout à fait normal de les avoir à l'esprit. Vous-même qui lisez ces lignes, il ne serait pas étonnant qu'une petite partie de cette liste vous parle. Un tour d'horizon forcément sensuel.

Le sexe dans un endroit inhabituel

Et si la recette secrète pour épicer le quotidien ne consistait pas à "faire autrement" mais à "faire ailleurs" ? On peut sérieusement se poser la question. D'autant plus que Glamour UK nous invite à "réchauffer notre esprit" un peu partout : dans un night-club, une chambre d'hôtel ou - pourquoi pas - un comptoir de cuisine. Oui oui, comme dans le torride Le facteur sonne toujours deux fois avec Jack Nicholson et Jessica Lange.

Faire l'amour ailleurs, ce n'est pas juste enrichir ses expériences, c'est aussi attribuer aux endroits que l'on fréquente un tout niveau visage. Plus sexy. Plus excitant. De l'audace, toujours de l'audace. A en lire le site lifestyle Health.com, "le faire" partout et n'importe où, c'est privilégier "le sexe aventureux" voire même "les sensations fortes, celles qui aident à contrer l'ennui de la chambre à coucher". On parie ?

Les yeux bandés

Les yeux bandés... Un fantasme si courant qu'il imprègne nos émois érotiques cinéphiles - on pense d'emblée aux "tests culinaires" à l'aveugle que fait subir l'énigmatique Mickey Rourke à Kim Basinger, allongée sur un lit, dans 9 semaines 1/2. Couvrir le regard exacerberait les sensations éprouvées par le corps, voire même, vous en ferait découvrir de nouvelles. Une initiation qui se passe de la vue : ne subsistent que les images mentales, les plus fortes de toutes. C'est aussi cela, un fantasme.

Une méthode qui fait tant vibrer que Glamour nous recommande de la peaufiner à fond. En suggérant à la ou au partenaire de se munir d'un casque anti-bruits par exemple - immersion garantie. Ne reste plus alors qu'à faire confiance à celui ou celle qui vous donne du plaisir. Jusqu'au climax.

Le bandeau sur les yeux, fantasme (parmi d'autres) du culte "9 semaines 1/2".
Le bandeau sur les yeux, fantasme (parmi d'autres) du culte "9 semaines 1/2".

Le massage sensuel

Considéré comme le nec plus ultra des prélis (si tant est que le mot "préliminaire" ait vraiment un sens, nous susurre Maïa Mazaurette), le massage sensuel combine érotisme et subtilité, écoute du ressenti d'autrui et prémisse du corps à corps qui pourrait s'ensuivre. Ici, ce sont les mains qui font le job. Tout est dans le mouvement et sa lenteur, entre douceur et fermeté. Les partenaires dialoguent déjà avec ces travaux manuels d'utilité publique. Bougies parfumées et huiles diverses vous permettront de rendre l'expérience plus agréable.

Etre dominé·e

"L'idée d'être sexuellement soumis·e peut être excitante pour les personnes qui ont toujours le contrôle en dehors de leur chambre à coucher. Et le fait d'avoir le contrôle peut être excitant également, en raison de la nature taboue du sexe dit 'brutal'", nous explique Gigi Engle, coach en sexualité et autrice de All The F*cking Mistakes: A Guide to Sex, Love, and Life. On le devine aisément, les giga-succès comme Cinquante nuances de Grey ont contribué à banaliser toute une imagerie : fouets, chaînes, cuir, bondage...

De manière plus normalisée encore, le fantasme de domination peut simplement prendre la forme d'une fessée. Au sein de rapports consentants entre dominé·e et dominant·e, ces claquements érotiques font office de virgules sonores et stimulantes. Entre deux enlacements torrides, le grand mix de vulnérabilité et de désir que représente la domination contribue pour beaucoup à sa popularité dans notre inconscient collectif.

Mater ou être maté·e ?

Mater... ou être maté.e ? Le film "Shortbus".
Mater... ou être maté.e ? Le film "Shortbus".

Peut-être faut-il y voir une incidence du "stalking" qui envahit volontiers nos relations amoureuses numériques et autres plans dating ? Toujours est-il que le voyeurisme a encore de beaux jours devant lui. Interrogée dans les pages de Cosmopolitan, l'experte en sexualités (ou "sexperte") Sammi Cole nous le vend comme "un kink très populaire, mais jamais évident à satisfaire".

Et on comprend volontiers pourquoi - l'intrusion dans l'intimité que le voyeurisme implique reste de l'ordre du pur fantasme transgressif. En contrepartie, Cole nous recommande d'apprivoiser le voyeurisme doux : le fait de se filmer en train de se masturber par exemple. "Se filmer en train d'être 'sexy' vous offre un public, même si la seule personne qui le verra, c'est vous", s'amuse la spécialiste. Et pourquoi pas ?

Le jeu de rôle

Très populaire dans l'imaginaire des dominé·es et dominant·es, le jeu de rôle (ou "roleplay" dans la langue de Shakespeare) dynamise le quotidien et met à profit vos grandes qualités d'acteur ou d'actrice - si si, on en doute pas.

Bien sûr, on pense au classique duo professeur·e / élève. Mais derrière les fantasmes un peu faciles qu'il exploite (en rapport avec l'autorité (consentie) la plupart du temps), le jeu de rôles représente quelque chose de plus riche encore, de plus complexe au fond. "Le jeu de rôle vous permet d'explorer des activités que vous êtes peut-être trop nerveux·se ou trop gêné·e pour découvrir", détaille à ce titre Sammi Cole.

"Tout le monde veut savoir ce que ça fait d'être quelqu'un d'autre ou de vivre une vie différente", explique à Glamour l'éducatrice sexuelle Anne Louise Burdett. Et bien souvent il est facile d'imaginer que d'autres ont des relations sexuelles plus 'chaudes', une vie amoureuse plus passionnée, ou plus amusante. Mais incarner ces rôles ne signifie pas que vous n'êtes pas satisfait·e de votre vie intime !", rassure la spécialiste. Ouf.

Le ménage à trois

Le ménage à trois, l'indémodable fantasme. in "Shortbus"
Le ménage à trois, l'indémodable fantasme. in "Shortbus"

Le ménage à trois est un fantasme standard. Bien souvent cantonné aux schémas "deux mecs, une fille" ou "deux filles, un mec" au sein de notre culture profondément hétéronormée (qui est surpris ?), il ne demande qu'à être déconstruit. C'est d'ailleurs cette possibilité du "switch" qui participe pour beaucoup au piment de la chose.

Lors des recherches effectuées pour son enquête Tell Me What You Want, le psychologue Dr Justin Lehmiller a interrogé pas moins de 4 175 citoyens américains. Devinez quoi ? 89% de ces voix anonymes auraient déclaré avoir déjà fantasmé ce scénario "chaud" du trio sulfureux. La plupart des personnes en couple inclurait leur conjoint dans le ménage à trois - ou "threesome" comme disent les anglophones.

Et contrairement aux hommes (qui en restent au fantasme classique "deux femmes, un homme"), leurs compagnes hétérosexuelles "n'exprimeraient pas de préférence en ce qui concerne le sexe de l'autre partenaire", nous apprend encore le journal britannique The Independent.

Le sexe "romantique"

Le sexe "romantique", c'est celui qui concentre douceur sensuelle, roses éparses, bougies posées autour de la baignoire, (bon) dîner aux chandelles... Une certaine célébration du cliché au service des émois en couple. Fleur-bleue, gnan-gnan ? Peut-être, mais l'on a pas dit que les fantasmes devaient forcément être brut de décoffrage.

Le sexe romantique de "9 Songs".
Le sexe romantique de "9 Songs".

Faite de petits gestes attentionnés, cette romance-là est synonyme de passion. Sortez les bouquins Harlequin. "Beaucoup de gens veulent être traités comme des rois. Les gestes romantiques nécessitent toujours beaucoup de temps et d'efforts mais ils peuvent nous faire sentir importants envers notre partenaire", souligne l'éducatrice en sexualité Cassandra Corrado. Derrière le fantasme, une quête d'estime réciproque bien légitime.

Le pegging

Pour celles et ceux qui l'ignorent encore, le "pegging" (laborieusement traduit par "chevillage" chez nous) consiste à sodomiser son ou sa partenaire à l'aide d'une ceinture spéciale destinée à cet effet. Une déclinaison de l'usage des sex toys à deux ? Non non, c'est bien plus que cela, nous affirme Glamour. Ludique et "immersif", le pegging "joue avec la dynamique du pouvoir et permet aux deux partenaires d'explorer un aspect différent de leur sexualité". D'aucuns risqueraient de trouver cela dépaysant.

Le sexe oral

Cunnilingus et fellation constituent pour beaucoup d'incontestables fantasmes. En donner, en recevoir, c'est tout un art. Vous savez ce qu'on dit : "Plaisir d'offrir...". Pour passer de la théorie à la pratique, les tutos ne manquent pas. Position du poirier ou "levrette arrangée" pour maximiser le plaisir du cunni, masturbation et succions du gland pour la fellation... A vous de dégoter les conseils d'experts les plus bienveillants.

Les dossiers