L'exercice du nuage, 15 minutes de sophro pour apaiser mon anxiété

L'exercice de sophrologie du nuage pour apaiser l'anxiété
L'exercice de sophrologie du nuage pour apaiser l'anxiété
Chassez les pensées anxieuses et apaisez-vous en 15 minutes avec l'exercice du nuage proposé par Fanny Faugeron-Kimhi, sophrologue.
A lire aussi

Gérer son stress et son anxiété pendant la période de confinement n'est pas si facile à faire quand on n'a pas les bons outils. La sophrologie offre des exercices simples pour vous aider à évacuer l'anxiété et les inquiétudes. Voici les conseils de Fanny Faugeron-Kimhi, sophrologue certifiée par Medoucine.


Pour démarrer cet exercice, nous allons démarrer par une détente. Il vous permettra de souffler votre anxiété et créer comme une sorte de nuage avec cette anxiété. Ensuite, nous expulserons ce nuage très loin pour nous décharger des inquiétudes. Vous pourrez faire cet exercice à chaque fois que vous vous sentirez submergé par vos émotions.


Prêt·e pour l'exercice ? Alors c'est parti !

Installez-vous confortablement sur une chaise : les jambes décroisées, les deux pieds bien à plat au sol.


Fermez les yeux et posez-vous quelques instants pour vous détendre. Prenez le temps de ressentir vos pieds dans le sol, sentir éventuellement les mains sur les cuisses et l'arrière de vos cuisses au contact de votre chaise.


Inspirez profondément par le nez en laissant votre ventre se gonfler très légèrement. Puis, expirez le plus lentement possible par la bouche. Dans le même temps, imaginez vos tensions s'évacuer par ce souffle.


Tranquillement, relâchez votre visage : les muscles du visage, vos mâchoires, l'arrière de la tête, le cou. Prenez conscience de la détente qui s'installe dans toute cette zone.

A nouveau, inspirez profondément par le nez. Laissez votre ventre se gonfler. Expirez doucement par la bouche et relâchez votre corps. Laissez aller vos bras et prolongez ce relâchement dans vos doigts et vos jambes.


Prenez à nouveau une inspiration profonde par la bouche. Votre corps se relâche un peu plus. Laissez glisser cette détente vers le bas du corps. Relâchez votre poitrine en imaginant que celle-ci s'ouvre comme si vos côtes s'écartent tout doucement l'une de l'autre.


C'est tout le haut de votre corps qui est à présent détendu et relâché. Continuez à diffuser cette détente dans le bas du corps comme une grande onde ou une vague qui vous enveloppe.

Maintenant, allez chercher à l'intérieur de vous toutes ces inquiétudes, tous les soucis, toutes les préoccupations qui vous habitent en ce moment. Et à l'expiration, vous allez les extérioriser par le souffle en soufflant par la bouche. Vous pouvez imaginer comme de la fumée, comme une poussière qui sort de votre bouche et qui vient constituer un nuage, un peu de vent.

Répétez cet exercice 3 fois à votre rythme jusqu'à ce que le souffle devant vous constitue un nuage.

Lorsque votre nuage sera bien constitué, soufflez fort dessus afin de le disperser et le faire disparaître de l'horizon. Le nuage s'éloigne de vous, emmenant avec lui tous nos soucis. Inspirez profondément et soufflez dessus. Laissez-le partir loin.

Maintenant que le nuage a disparu, accueillez cette tranquillité qui s'installe. Vous avez désormais un grand ciel bleu devant vous. Imaginez au-dessus de votre tête, un joli nuage blanc. Imaginez-lui une couleur pour le peindre. Puis laissez ce nuage délicatement vous envelopper de la tête aux pieds. Dès que ce mot est présent dans votre pensée, voyez-le comme un écho que vous pouvez même synchroniser à votre respiration comme un mantra qui vous accompagne.

Prenez encore quelques instants pour accueillir toutes les sensations agréables de détente et d'apaisement. Vous pouvez par exemple vous voir dans votre quotidien en étant beaucoup plus calme, beaucoup plus tranquille.

Pour finir, préparez-vous maintenant mentalement à retrouver le niveau de tonus musculaire nécessaire pour votre journée.


A la reprise, soufflez fort et revenez, à présent, dans l'ici et maintenant.

Et voici l'exercice de sophro en vidéo :

Par Fanny Faugeron-Kimhi, sophrologue.