The Honourable Woman : 5 bonnes raisons de regarder la nouvelle série sur Canal +

Maggie Gyllenhaal dans "The Honourable Woman"
2 photos
Lancer le diaporama
Ce soir débute sur Canal Plus "The Honourable Woman", mini-série de 9 épisodes souvent comparée à "Homeland" en raison de son sujet. Voici 5 bonnes raisons de regarder ce thriller d'espionnage au Proche-Orient.
A lire aussi

1/ Pour la complexité des personnages

A la différence de Homeland, qui reposait entièrement sur l'ambiguïté de Brody, tous les personnages de The Honourable Woman ont leur part secrète. A commencer par l'héroïne, Nessa Stein, fille d'un marchand d'armes sioniste devenue une femme d'affaires déterminée à réconcilier Israël et la Palestine.


2/ Pour son format efficace

The Honourable Woman comporte neuf épisodes, et c'est tout. Ce format bref, qui tranche avec les séries-fleuves, est la garantie d'une intrigue ramassée qui ne se perd pas dans les méandres de la fiction.


3/ Pour la performance de Maggie Gyllenhaal

Très loin du jeu parfois outré de Claire Danes dans Homeland, Maggie Gyllenhaal incarne avec subtilité le personnage de Nessa Stein. Une performance qui lui a valu le prix de la meilleure actrice dans une mini-série aux Golden Globes et aux Screen Actors Guild.


4/ Pour son traitement du conflit israélo-palestinien

The Honourable Woman parvient à traiter avec distance le conflit entre Israël et la Palestine, sujet délicat par excellence. "La série ne porte pas sur le conflit, mais sur les conséquences de ce conflit à travers les agissements de cette famille", rappelait Hugo Blick, le créateur, lors d'une interview à 20 Minutes.


5/ Pour son féminisme

Outre l'héroïne, The Honourable Woman repose sur plusieurs rôles féminins forts, comme Atika Halabi, jouée par l'actrice Lubna Azabal. Un choix totalement assumé par Hugo Blick, qui a déclaré au New York Post : "C'est comme la Coupe du monde de football, on a onze joueurs qui sont tous des femmes. Et le gardien de but est Stephen Rea [l'acteur qui joue le directeur du service Moyen-Orient du MI6]".