Démissionner en direct ? C'est tendance sur TikTok

Démissionner en direct ? C'est tendance sur TikTok
Démissionner en direct ? C'est tendance sur TikTok
On s'étonne toujours des tendances du réseau TikTok, source de divertissement (parfois trucculent) comme de militances diverses. La dernière pratique en date ? Annoncer sa démission en direct, oui oui.
A lire aussi

#QuitMyJob. Derrière ce mot-clé, une curieuse tendance, popularisée sur la plateforme TikTok : annoncer sa démission en direct. Une pratique très #YOLO qui a déjà suscité plus de 126 millions de vues sur le réseau. A l'origine de ce phénomène, la publication virale d'une utilisatrice américaine, Shana Blackwell, partie avec fracas de la célèbre chaîne de supermarchés Walmart, vidéo à l'appui. Pour la TikTokeuse, c'était là un bon moyen de dénoncer les pratiques de son employeur, notamment une situation de harcèlement éprouvée au travail et une ambiance de sexisme banalisé. Une vidéo visionnée des dizaines de millions de fois.

On retrouve là les particularités d'une plateforme populaire comme TikTok : proposer un contenu percutant, à fort potentiel viral, et qui par-delà sa dimension "phénoménale" peut porter sur lui tout un discours social. Cela étant, malgré cette critique légitime et courageuse du monde du travail, #QuitMyJob serait loin d'être l'idée du siècle selon bien des spécialistes du droit et du milieu professionnel.

"Il ne faut jamais tenir un discours délétère contre son ancienne entreprise. Le problème, c'est que ces propos sont affichés sur la place publique", détaille ainsi dans les pages du Figaro Isabelle Varga, consultante en gestion professionnelle. Une tendance qui divise.

Des témoignages utiles ?

"Ces témoignages peuvent s'avérer utiles pour les personnes hésitantes. Certains usagers osent dire aux autres de ne pas hésiter à démissionner quand ça ne va pas. Néanmoins, dans un pays comme la France, le dénigrement peut être condamné et poursuivi. Il faut faire preuve de prudence", développe encore la spécialiste, qui alerte quant aux conséquences néfastes de cette tendance, d'autant plus sur une plateforme à ce point source de buzzs et de partages massifs. Les employeurs, passés ou futurs, n'auraient aucun mal à tomber sur ces publications.

Ce qui pourrait s'avérer problématique dans le cadre d'une éventuelle embauche. "En cas de démission, il ne faut surtout pas critiquer son ancienne entreprise de façon directe, pour ne pas que cela porte préjudice", explique en ce sens Isabelle Varga. Un conseil pas forcément pris en compte dans le feu de l'action, sur un site traversé de témoignages spontanés et directs. Des témoignages à l'authenticité nécessaire, mais qui peuvent influer sur la vie de celles et ceux qui les postent.

Ce qui n'empêche cette tendance de perdurer sur la plateforme TikTok. Le mot-clé #QuitMyJob n'y est pas qu'un "challenge" anodin. Il regroupe des vidéos ponctuées de conseils professionnels bienveillants énoncés à celles et ceux qui s'aventurent dans la "vie active" et de prises de parole honnêtes et parfois drôles. Le rapport au travail s'y exprime de diverses façons. Histoire de mieux mettre en mots celui, si imposant, de "démission".