Une mannequin en burkini et hijab en couverture de "Sports Illustrated"

Hamina Aden en hijab et burkini couverture de Sports Illustrated
Hamina Aden en hijab et burkini couverture de Sports Illustrated
Halima Aden est la première mannequin mannequin à poser voilée en Une de l'édition maillots du célèbre magazine "Sports Illustrated".
A lire aussi
Ces trois mannequins handicapées font la couverture de "Teen Vogue" (et ça fait du bien)
News essentielles
Ces trois mannequins handicapées font la couverture de...

Une fois de plus, le magazine Sports Illustrated crée l'événement. Pour son traditionnel (et très attendu) numéro spécial maillots de bain, la publication américaine a choisi Halima Aden, une mannequin américano-somalien. Sa particularité ? Elle pose en hijab et burkini. Une première.

"Les jeunes filles qui portent le hijab devraient avoir des modèles dans chaque domaine", explique la jeune femme de 21 ans à la BBC. "On voit maintenant des politiciennes, des femmes d'affaires, des reporters de télé et d'autres femmes qui portent le hijab dans des rôles visibles et c'est le message que nous avons besoin d'envoyer."

Le parcours d'Halima Aden a tout du conte de fées. La petite Somalienne est née dans un camp de réfugiés au Kenya avant d'arriver aux Etats-Unis à l'âge de 7 ans. C'est un an plus tard qu'elle commence à revêtir le voile. Un vêtement qu'elle considère comme sa "couronne". Devenant la première participante au concours de beauté Miss Minnesota USA à concourir en burkini et hijab en 2016, elle est également la première mannequin à avoir posé en hijab en couverture du magazine Allure.

Depuis, la carrière de cette top détonante, signée dans la grande agence IMG Models, a explosé. Elle est devenue l'une des égéries de la mode "modeste", combattant ardemment l'islamophobie et dispensant des messages de tolérance.

"Beaucoup de gens pensent qu'en tant que femme musulmane, je suis en quelque sorte contre les femmes portant des bikinis. Non, je veux que les femmes se sentent à l'aise et confiantes dans ce qu'elles portent", déclarait-elle à CR Fashion Book.

Cette couverture de Sports Illustrated, photographiée sur les plages du Kenya natal d'Halima Aden, n'a pas manqué de faire réagir.

"Et bien supprimez votre magazine. "Si vous célébrez la culture 'modeste', alors plus de photos sexy à moins que vous de soyez des hypocrites/idiots"

"Vous savez que la controverse crée du cash et de la publicité. Regardez Times Magazine et leur couverture avec les poseurs de bombes de Boston. C'est controversé, mais cela crée le dialogue."

Halima Aden s'est quant à elle félicitée de l'ouverture du magazine.

"Ne changez pas, changez le jeu ! Mesdames, tout est possible ! Etre dans Sports Illustrated est tellement énorme. Cela envoie un message à ma communauté et au monde que les femmes de différents milieux, différentes apparences, différentes éducations... peuvent se serrer les coudes et être célébrées."

Auparavant critiqué pour sa vision de la femme-objet à la beauté standardisée, Sports Illustrated s'applique depuis quelques années à représenter régulièrement des femmes dans leur diversité. Ainsi en 2016, la mannequin grande taille Ashley Graham avait eu les honneurs de la couverture et en 2018, c'est la championne de snowboard handicapée, Brenna Huckaby, qui posait en maillot en 2018.

Ce numéro mettant en vedette Halima Aden sortira en kiosques ce 8 mai 2019.