"Male tears", "putes féministes" : des bouteilles de vin militantes contre le sexisme

Fleur Godart dénonce le sexisme du milieu viticole avec ses cuvées militantes.
Fleur Godart dénonce le sexisme du milieu viticole avec ses cuvées militantes.
Avec sa boutique Vins & Volailles, la militante féministe Fleur Godart propose un éventail de bouteilles de vin naturel aux slogans vindicatifs, épinglant le sexisme ordinaire. Une habile manière de concilier traditions et révolutions féministes.
A lire aussi

Des cuvées militantes. C'est ainsi que se présentent les vins naturels de la boutique Vins et Volailles, créée par l'autrice et grossiste française Fleur Godart. Et on comprend pourquoi lorsque l'on jette un oeil aux étiquettes plaquées contre les bouteilles : "Putes féministes", "Male tears", "Sorcières"... Des intitulés pour le moins insolites, qui ressemblent davantage à des slogans de manifs.

Pour Fleur Godart, arborer ces étiquettes permet de dénoncer le sexisme ordinaire qui imprègne notamment le monde du vin. Un engagement qui sent le vécu. La créatrice a effectivement eu l'idée de ces étiquettes après des années passées "à encaisser des remarques déplacées, sexistes, de la part de vieux machos", comme elle l'énonce au site Time Out. "Nos cuvées militantes ont toujours eu pour vocation de servir les causes défendues concrètement", poursuit-elle sur son compte Instagram.

Et pour cause, 7% du chiffre d'affaires de chaque cuvée (que l'on peut commander ici) est directement attribué à une association. Parmi elles, Feministes Plurielles, association féministe inclusive, Oenolo-gouine, qui visibilise les lesbiennes au sein d'ateliers de dégustation de vins, ou encore les Lesbiennes d'Intérêt Général, le premier fonds de dotation lesbien. Une démarche engagée jusqu'au bout donc.

Des cuvées militantes

Et qui prend la forme d'étiquettes aussi colorées que caustiques. Parmi elles, les tout aussi drôles "T'as pas rencontré le bon" et "On ne peut plus rien dire". Fleur Godart accole à ces bouteilles le titre de "super héroïnes du quotidien". Pour cette passionnée, les vins naturels sont un moyen salutaire et gourmet "d'oublier la pluie, le gouvernement, le Covid et le patriarcat". A consommer avec modération évidemment.

"En faisant de l'étiquette un espace militant, ces cuvées viennent dénoncer des inégalités et discriminations systémiques. On essaye de laisser de la place à autre chose qu'un discours d'homme blanc", poursuit-elle du côté de Time Out. Histoire de rendre plus inclusive et moins hétéronormée une sphère associant trop souvent ballons de rouge et masculinités traditionnelles. Un réflexe paternaliste.

L'initiative de Fleur Godart est d'autant plus importante que depuis des années déjà, le milieu viticole vit son #MeToo. Les Inrocks avaient par exemple recueilli le témoignage de victimes de harcèlement, de situations sexistes voire même des agressions sexuelles dans la sphère du vin. "C'est important de faire bouger les lignes autant qu'on peut", y racontait déjà Fleur Godart.