Voici le temps nécessaire pour oublier votre ex

Combien de temps faut-il pour se remettre d'une rupture ?
Combien de temps faut-il pour se remettre d'une rupture ?
Un jour, un mois, un an, toute une vie ? Grâce aux résultats d'une étude scientifique, on sait désormais combien de temps il faut pour reléguer définitivement un ex aux oubliettes. Et il est probable que ce délai soit moins long que vous ne le pensiez !
A lire aussi
La science a parlé : voici le temps nécessaire pour retrouver la forme après un accouchement
News essentielles
La science a parlé : voici le temps nécessaire pour...

"Seul le temps panse les blessures" dit le dicton. Oui, mais de combien de temps, au juste, a-t-on besoin pour oublier notre ex ? Parce qu'avoir une notion temporelle un peu plus précise nous aiderait (peut-être) à encaisser le coup plus facilement, et à barrer sur un calendrier, chaque jour qui nous rapproche de la résurrection. Bonne nouvelle : une étude a été menée sur le sujet comme le rapporte le site Essence . Et notre chagrin d'amour est enfin quantifiable dans le temps. Du moins, la moyenne du temps qu'il faudrait aux gens pour se remettre d'une rupture amoureuse.

11 semaines pour tourner la page

Cette étude, publiée dans le Journal of Positive Psychology, a ainsi démontré que pour 71% des 155 jeunes adultes interrogés et ayant vécu une rupture amoureuse au cours des six derniers mois, il leur aura fallu environ... 11 semaines. Soit trois mois, pour commencer à entrevoir les effets "positifs" de cette séparation et ne plus penser à son ex en boucle. C'est à ce moment-là que les participants ont estimé avoir commencé à tourner la page, aller de l'avant. Et ce, qu'ils aient été, ou non, décisionnaires de cette rupture.

Evidemment, ce laps de temps est une moyenne, certain(e)s mettront donc plus longtemps et d'autres tireront un trait sur leur ancien(ne) partenaire plus rapidement. Tout dépend aussi de la durée de la relation, du niveau d'attachement, de notre seuil de sensibilité... et si nous sommes à l'origine ou non de cette rupture. En tout cas, même si l'on n'est pas toujours complètement guéri(e), passés ces trois premiers mois, on a passé une étape, sans doute la plus dure et on reprend petit à petit goût à la vie jusqu'à ce qu'un nouvel amour (le bon, cette fois, tant qu'à faire) ne vienne frapper à notre porte.