Walking desk : va-t-on bientôt tous travailler en marchant ?

Pourquoi nous devrions travailler debout ou en marchant
Pourquoi nous devrions travailler debout ou en marchant
Et si travailler en marchant était l'avenir du bien-être au boulot ? C'est en tout cas le pari fait par une poignée de start-up de la Silicon Valley, qui ont troqué leurs bons vieux fauteuils de bureau pour un "walking desk", qui permet de travailler tout en faisant de l'exercice. Le concept commence doucement à s'implanter en France.
A lire aussi

The Walking Desk. Ça ressemble presque au titre d'une série avec des zombies, mais c'est en réalité l'avenir de notre bien-être au bureau. Alors qu'un récent rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) tirait la sonnette d'alarme et accusait nos modes de vie sédentaires d'être à l'origine de 3,2 millions de décès chaque année au niveau mondial, une petite révolution est peut-être en train de s'amorcer dans les open space : marcher tout en travaillant.

Aujourd'hui, un travailleur sédentaire restant assis huit heures par jour et qui ne pratique aucune activité physique a 15% de risques supplémentaires de mourir prématurément. Une personne qui reste quant à elle assise 11 heures par jour a 40% de risques supplémentaires de mourir prématurément par rapport à une autre qui est assise moins de 4 heures par jour.


Les mauvaises nouvelles ne s'arrêtent pas là. Une étude de l'Université d'Harvard publiée en février dernier et relayée par le Boston Globe a prouvé que plus nous restons assis au travail, en voiture ou devant la télévision, plus nous risquons de développer une maladie cardiaque, un cancer ou de faire un accident vasculaire cérébral.

Le walking desk, l'avenir de l'open space

Autant dire que ni nos horaires à rallonge au boulot ni nos trajets quotidiens du métro au travail et de notre chaise à la machine à café ne risquent pas de nous faire vivre plus longtemps. Pour y remédier, il existe pourtant des solutions. Le walking desk est de celles-là.


Adopté par les start-up cools de la Silicon Valley, le walking desk est composé d'un bureau haut (arrivant à peu près au niveau de la taille) et d'un tapis roulant spécialement conçu et installé dessous, de façon à ce que l'on puisse marcher tout en tapant à l'ordinateur. Le bureau est lui assez grand pour qu'on puisse y installer son ordinateur, mais aussi un téléphone de bureau et ses dossiers.

Jugez plutôt :

Comment fonctionne le walking desk ?

Créé notamment par la société française Activ'Up , le walking desk est, explique Challenges, très simple d'utilisation. Réglé par défaut à une vitesse de 0,6 kilomètre/heure, il permet si l'on augmente légèrement la cadence, de marcher 3 à 4 kilomètres par heures et de brûler plus de 200 k calories.

En revanche, ne vous attendez pas à pouvoir travailler toute la journée en marchant sur un tapis roulant. Déjà parce que ce dernier est assez bruyant, explique la journaliste Laure-Emmanuelle Husson, qui l'a testé pour Challenges . Ensuite parce qu'il est évidemment nécessaire de se reposer. C'est d'ailleurs pour cette raison que les entreprises louant un ou plusieurs walking desks les installent dans les salles de réunion ou dans les espaces partagés de la boîte. Cela permet à tous les collaborateurs de les utiliser à leur guise et à tour de rôle pour des sessions d'un quart d'heure à une heure. En France, des entreprises soucieuses du bien-être de leurs salariés comme Criteo, BPI France, la SNCF, Allianz ou encore Shell et BNP Paribas se sont converties au walking desk.

Travailler debout, l'alternative au walking desk

Pour devenir moins sédentaire, il n'est pas forcément nécessaire de travailler en marchant. Rester en position debout pendant que l'on traite un dossier, assiste à une réunion ou passe un coup de fil est aussi recommandé.
Les spécialistes de la santé au travail sont catégoriques : travailler debout, même en position statique, aidera à perdre un peu de poids, mais aussi à améliorer la santé de notre coeur et d'autres effets négatifs engendrés par une position assise prolongée.

Il n'est même pas nécessaire de rester debout toute la journée pour en ressentir les effets, affirme au Boston Globe Alan Hedge, professeur en design et en ergonomie à l'Université de Cornell. "Être debout toute la journée n'est pas la réponse, explique-t-il. Ce dont nous avons surtout besoin, c'est de développer des chaises pour empêcher la courbure de la colonne vertébrale, les maux de dos et les veines variqueuses."

Il n'empêche qu'être moins sédentaire au bureau ne peut qu'être bénéfique à notre santé et à notre bien-être. Voici quelques petits conseils à mettre chaque jour en pratique pour bouger plus :

- Faites disparaître les poubelles individuelles, et optez pour une poubelle commune, ce qui obligera tout le monde à se lever pour jeter son mouchoir.
- Évitez la cantine interne et le frigidaire commun : sortez vous promener pour déjeuner.
- Ne prenez pas l'ascenseur mais les escaliers, et en serrant les abdos-fessiers s'il-vous-plaît !
- Mettez-vous debout pour passer vos coups de fil.
- Enlevez les chaises des salles de réunion, supprimez même les salles de réunion et installez des mange-debout qui serviront de points de rencontre.
- Faites des réunions en marchant, méthode Aristotélicienne qui a fait ses preuves...