Pédophilie : un prof condamné pour avoir dragué une élève sur Facebook

Pédophilie : un prof condamné pour avoir dragué une élève sur Facebook
Pédophilie : un prof condamné pour avoir dragué une élève sur Facebook
Un professeur de 28 ans vient d’être condamné à huit mois de prison avec sursis pour avoir dragué une élève de 11 ans via Facebook. L’enseignant lui avait proposé une relation sexuelle avec préservatif.
A lire aussi
Cette page Facebook recense les meurtres de femmes en France
News essentielles
Cette page Facebook recense les meurtres de femmes en France

Internet, souvent désigné comme un terrain de chasse idéal pour les pédophiles , peut aussi permettre de les identifier et les confondre facilement. Un professeur de Poissy (Yvelines) âgé de 28 ans s’est laissé aller sur Facebook  avec une élève de 6ème, et vient d’être condamné à huit mois de prison avec sursis par le tribunal de Versailles.
Le professeur de technologie et l’élève étaient amis sur le réseau social depuis le début de l’année scolaire ; entre le 21 et le 23 juin, celui-ci la sollicite. Il lui demande des photos d’elle, et un rendez-vous pour une relation sexuelle "avec préservatif" précise-t-il. Il lui indique même un parc de Poissy comme lieu de rendez-vous, lui dit de venir seule, et d’effacer les messages qu’il lui envoie. Choquée, l’élève a prévenu sa mère puis la police.

Le tribunal de Versailles a jugé le jeune professeur stagiaire en son absence mercredi. Le procureur  Marc Raymondet a désigné l’accusé comme un « apprenti pédophile » et rappelé que « la loi récente pour prévenir la délinquance sur internet condamne à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende les propositions sexuelles envoyées à un mineur ». En plus de huit mois de prison avec sursis, le tribunal a décidé d’interdire définitivement à l’enseignant d’exercer toute activité en contact avec des mineurs.

Les cas  de harcèlement ou de pédophilie sur Internet et via les réseaux sociaux comme Facebook peuvent aussi être signalés via l’association e-enfance et le service Netécoute.

Source : le Figaro.fr

VOIR AUSSI :
Cyberbullying : les dangers du harcèlement sur Facebook
Facebook : Mark Zuckerberg veut éduquer les enfants de moins de 13 ans
Facebook supprime 20000 comptes d’enfants chaque jour
Réseaux sociaux : une étude révèle les risques pris par les enfants

 

Dans l'actu