TPMP : les larmes de Marc-Emmanuel de Tous ensemble – vidéo

TPMP : les larmes de Marc-Emmanuel de Tous ensemble – vidéo
TPMP : les larmes de Marc-Emmanuel de Tous ensemble – vidéo
Miné par les attaques à l’encontre de son émission « Tous ensemble », Marc-Emmanuel Dufour s’est (encore) justifié et a fondu en larmes dans « Touche pas à mon poste ».
A lire aussi
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le métro pour dénoncer le harcèlement sexuel
News essentielles
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le...


La polémique enfle autour de l’émission « Tous ensemble », dans laquelle Marc-Emmanuel Dufour vient en aide à des familles confrontées à des difficultés de logement avec l’aide d’artisans et de bénévoles. L’émission est encore une fois accusée d’avoir bâclé des travaux dans un témoignage anonyme paru sur le site Basta !

« Il vous font pleurer pour l'audimat »

Une certaine « Émilie » y explique que les travaux de sa maison ont été mal faits et en dépit de ses désirs, qu’on l’a « fait pleurer pour l’audimat », que sa facture d’électricité a plus que triplé après le départ de l'équipe, que sa maison est devenue un lieu de tourisme et qu’elle a fini par vendre, à perte, cette « maison du malheur ».

Quelques jours plus tard, c’est un papier paru dans Le courrier de l’Ouest qui met en cause l’émission et surtout son animateur Marc-Emmanuel , accusé de s’être « moqué » des artisans sur un chantier à Argenton-l'Église dans les Deux-Sèvres. « Le résultat ne s'est pas fait attendre : sur la vingtaine d'artisans participant au chantier, il n'en est resté que trois, dont moi. Les autres en ont eu ras le bol et ont tout abandonné. », raconte un des artisans dans le journal.

« Si j’étais un enfoiré, je pourrais me foutre une balle »

Blessé par ces attaques, Marc-Emmanuel s’est rendu ce 23 février sur le plateau de « Touche pas à mon poste » pour s’expliquer. « Je suis tombé des nues parce que je suis droit, je suis généreux. Si vraiment j’étais un enfoiré, à mal parler aux gens, à vivre sur le dos de la solidarité des bénévoles, je pourrais me foutre une balle, je ne pourrais pas me regarder dans la glace », a déclaré l’animateur en larmes, rappelant que si « six familles » s’étaient plaintes « plus de 190 » avaient été « sauvées ».

En octobre dernier, Marc-Emmanuel avait déjà dû se justifier suite à une polémique similaire. Et même chose quelques mois plus tôt.