Création d'entreprise : 550 000 nouveaux patrons en 2012 dont une majorité d'auto-entrepreneurs

Création d'entreprise : 550 000 nouveaux patrons en 2012 dont une majorité d'auto-entrepreneurs
Création d'entreprise : 550 000 nouveaux patrons en 2012 dont une majorité d'auto-entrepreneurs
L'Insee a annoncé la création de 550 000 entreprises en France en 2012, un chiffre stable par rapport à l'année dernière. La moitié de ces nouveaux patrons sont des auto-entrepreneurs.
A lire aussi
Comment préparer un enfant à l'arrivée d'un petit nouveau ?
News essentielles
Comment préparer un enfant à l'arrivée d'un petit nouveau...


549 975 nouvelles entreprises ont vu le jour en 2012 en France, détaille l’Insee dans son rapport annuel de janvier publié lundi. Un chiffre stable par rapport à l’année précédente, puisque 549 805 entreprises avaient été créées en 2011. Les créations d'entreprises ayant un statut de société ont été au nombre de 159 529, et 390 446 entreprises individuelles ont été répertoriées. Parmi elles, on trouve 307 478 auto-entreprises, « soit un peu plus de la moitié des créations », souligne le communiqué de l’Insee. Par ailleurs, décembre 2012 a vu le nombre de nouveaux d’auto-entrepreneurs le plus faible depuis 2010, avec 17 581 statuts, rapporte l’INSEE, soit une baisse de 15,4% par rapport à novembre.

Pour rappel, l’année 2010 avait connu un bond dans la création d’entreprise avec un chiffre record de 622 000 nouvelles sociétés notamment grâce à l'entrée en vigueur de ce fameux régime d'auto-entrepreneur.

Pour Économie Matin, le « seuil de vigilance est atteint ». Selon le média, les mesures fiscales moins avantageuses du statut d’auto-entrepreneur ont cassé la dynamique créée depuis plus de trois ans.

À noter que les entrepreneurs sont en majorité des personnes en situation difficile : « Si plus des 3/4 des entreprises françaises ont entre 1 et 3 salariés c'est aussi et avant tout parce que le dynamisme entrepreneurial en France est encore majoritairement le fait de salariés précarisés : les chômeurs, quinquas et femmes ayant choisi d'élever leurs enfants, la création d'entreprise se révèle souvent la solution pour retrouver un emploi qui correspond à leurs exigences en termes de condition de travail et de salaire ». Selon Économie matin, il n'y a pas de doute, pour retrouver un taux de croissance bénéfique pour la réduction du chômage, « le législateur doit se mettre au service des créateurs d'entreprise (…) Les entrepreneurs du XXIe siècle n'attendent qu'une chose : disposer d'un large éventail de formes juridiques pour créer leur emploi en toute simplicité. »

Salima Bahia

VOIR AUSSI

Auto-entrepreneur : l'UMP veut limiter le statut à 18 mois
Auto-entrepreneurs : une « évaluation du dispositif » est en cours
Création d'entreprise : les jeunes effrayés par la crise