Viande de cheval : en France, plus d'un plat sur dix n'est pas du bœuf

Viande de cheval : en France, plus d'un plat sur dix n'est pas du bœuf
Viande de cheval : en France, plus d'un plat sur dix n'est pas du bœuf
La France est le pays européen le plus touché par la fraude à la viande chevaline selon la Commission européenne. Des tests ADN pratiqués sur des plats cuisinés prouvent que 13% des plats au bœuf contiennent en fait de la viande de cheval. Qui ose encore acheter surgelé ?
A lire aussi


Championne d’Europe : en France, 13% des plats cuisinés présentés comme des recettes à base de bœuf sont en fait fabriqués avec de la viande de cheval, soit presque trois fois plus que la moyenne européenne qui avoisine les 5%. Telle est la conclusion de tests ADN menés par la Commission européenne : sur 353 produits français analysés, 47 étaient positifs à la viande de cheval.

Un résultat qui ne devrait pas faire repartir les ventes de produits surgelés en France. D’après un sondage Ipsos, un Français sur dix a diminué ou arrêté d’acheter ou de consommer des plats cuisinés contenant de la viande de bœuf. En février dernier, le scandale est parti de la découverte de viande chevaline dans des lasagnes cuisinées de la marque Findus.

Pas ou peu de substances toxiques

Pour autant, l’absence de risque sanitaire due au replacement de la viande de bœuf par de la viande chevaline, plus bon marché, est confirmée par les analyses de la Commission européenne. Aucun produit français testé ne contenait de phénylbutazone, cet anti-inflammatoire réservé aux chevaux et nocif pour l’homme. En outre, seuls 0,51% des produits analysés dans toute l’Europe étaient infectés, mais en doses insuffisantes pour provoquer des problèmes de santé.
Le reste est une affaire de goût, de culture, mais surtout de confiance dans les fabricants de plats préparés.

VOIR AUSSI

Viande de cheval Findus : peut-on faire confiance aux plats préparés ?
Viande de cheval : Panzani retire ses boîtes de conserve de raviolis "pur boeuf"
Viande de cheval Findus : un "blanchiment de viande" criminel

Viande de cheval : de l'émotion légitime à l'action politique