Le mode de vie n'influerait pas sur la qualité du sperme

Le mode de vie n'influerait pas sur la qualité du sperme
Le mode de vie n'influerait pas sur la qualité du sperme
Une étude anglaise publiée le 13 juin dans la revue Human reproduction met à mal l'idée selon laquelle la qualité du sperme serait liée au mode de vie. L'enquête ne relève pas de liens probants entre la consommation d'alcool, de tabac ou de drogues et la mobilité des spermatozoïdes.
A lire aussi


Fumer, boire ou prendre des drogues n’aurait pas d’incidence sur la qualité du sperme. Dans une étude publiée le 13 juin dans la revue anglaise Human reproduction, une équipe de chercheurs a démontré que le mode de vie n’aurait pas d’influence directe sur la fécondité des hommes.
A partir de janvier 1999 et pendant plus de trois ans, l’équipe a recruté 2249 hommes dans quatorze cliniques de fertilité britanniques. Tous vivaient en couple et essayaient d’avoir un enfant depuis plus d’un an. Ils ont été soumis à un questionnaire portant sur leurs habitudes en matière de consommation d’alcool, de tabac et de drogues récréatives, afin de déterminer l’influence de ces substances sur la qualité du sperme.
Une faible mobilité spermatique a été observée chez 939 des 2249 participants. En cause principalement, une chirurgie testiculaire, le port de sous-vêtements serrés ou la pratique d’un travail manuel. Pas de liens en revanche entre le mode de vie et la fécondité. Le Dr Jacques Auger, andrologue à l’hôpital Cochin à Paris, estime dans un entretien accordé au Figaro qu’il serait « abusif de conseiller aux hommes d’arrêter de fumer ou de boire sans que cela ne soit étayé ».

Viviane Clermont

Source : lefigaro.fr

VOIR AUSSI

La jeune femme née d'un don de sperme n'aura pas accès à ses origines
Baisse de la fertilité masculine et hausse des cancers du testicule
Contraception : vers une pilule pour les hommes ?