Les tomates, précieuses alliées contre l'AVC

Les tomates, précieuses alliées contre l'AVC
Les tomates, précieuses alliées contre l'AVC
Selon une étude finlandaise publiée lundi, manger des tomates réduirait le risque d'accident vasculaire cérébral. Le lycopène, un puissant antioxydant contenu dans la tomate, serait à l'origine de cette réaction.
À lire aussi


« Cette recherche vient conforter les vertus d'un régime alimentaire riche en fruits et légumes pour abaisser le risque d'accident vasculaire », souligne Jouni Karppi, de l'université de Kuopio en Finlande. Ce chercheur et son équipe ont mis en avant les bienfaits de la tomate sur l’organisme : ce fruit permettrait de réduire de 55% le risque de congestion cérébrale grâce à sa forte teneur en lycopène, un puissant antioxydant.

L’étude, menée en Finlande sur 1 031 hommes de 46 à 65 ans, montre que parmi les 258 hommes dont la teneur en lycopène dans le sang était la plus faible, 25 ont fait une attaque. Parmi les 259 autres dont le taux était le plus élevé, 11 seulement en ont été victime. Et le résultat est plus probant encore lorsque les chercheurs ne prennent en compte que les accidents vasculaires cérébraux provoqués par un caillot sanguin, et non par une hémorragie : les participants ayant le taux le plus élevé de lycopène auraient 59% de risques en moins de subir une attaque cérébrale causée par un caillot.

Nicolas Pasquier


Crédit photo : Comstock

VOIR AUSSI

Olivettes, rondes ou en grappe : choisir ses tomates
Le chocolat : meilleur antioxydant que les fruits ?
La grenade, un miracle de fruit