Arrêter de fumer sans grossir grâce à un médicament pour le sevrage de l'héroïne

Arrêter de fumer sans grossir grâce à un médicament pour le sevrage de l'héroïne
Arrêter de fumer sans grossir grâce à un médicament pour le sevrage de l'héroïne
Des chercheurs américains viennent d'identifier un médicament qui permettrait d'arrêter de fumer sans prendre de poids. Commercialisé en France sous le nom de Revia, il est normalement utilisé pour soigner la dépendance à l'alcool et à l'héroïne.
A lire aussi
Tabac : consommer des fruits et légumes pour arrêter de fumer ?
legumes
Tabac : consommer des fruits et légumes pour arrêter de...

La prise de poids est l'une des craintes souvent évoquées par les fumeuses au moment d'arrêter la cigarette. Une équipe de chercheurs des universités de Chicago et de Yale (États-Unis) se sont penchés sur le problème et viennent de trouver une solution : la naltrexone. Cet inhibiteur des opioïdes est généralement utilisé contre les dépendances à l’alcool ou à l’héroïne mais il s'est également révélé efficace pour lutter contre l'addiction au tabac. Il permettrait en effet de limiter la prise de poids suivant l’arrêt de la cigarette, un argument de taille. « Quand elles essaient d'arrêter de fumer, les femmes ont tendance à prendre plus de poids que les hommes et à être inquiètes à l'idée de grossir. L'ajout de naltrexone à un traitement standard de sevrage tabagique pourrait les aider à surmonter cette difficulté », explique Andrea King, membre de l'université de Chicago.

Commercialisée en France sous le nom de « Revia », la naltrexone s’est révélée très efficace lors des tests effectués aux États-Unis. Selon l’étude des chercheurs, pendant le sevrage, les femmes ayant pris de la naltrexone n’ont pris que 900 grammes, contre 2,3 kilogrammes en moyenne avec un traitement placebo. « À ce jour, la naltrexone a donné les résultats les plus prometteurs pour limiter la prise de poids des femmes lors du sevrage tabagique. Il est possible que le blocage des opioïdes réduisent la tendance des femmes qui arrêtent de fumer à manger des aliments gras et sucrés », ajoute Andrea King.


Élodie Sartoux


Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Alcool + cigarette : le cocktail spécial gueule de bois
Bientôt une très forte augmentation du prix des cigarettes ?
Les oiseaux se servent des mégots de cigarettes pour leurs nids
Tabac : un virus découvert dans les cigarettes