Les femmes subiraient plus de stress à la maison qu'au boulot

Les femmes subiraient plus de stress à la maison qu'au boulot
Les femmes subiraient plus de stress à la maison qu'au boulot
Les femmes seraient-elles davantage sous pression à la maison qu'au bureau ? C'est la conclusion à laquelle sont arrivés des chercheurs de l'Université de Pennsylvanie, aux États-Unis. Explications.
A lire aussi


C'est désormais un fait scientifiquement prouvé : préparer le dîner, faire tourner la machine à laver puis coucher les enfants serait, à la longue, bien plus néfaste pour nos nerfs que de boucler ses dossiers urgents et assister à des rendez-vous pro, surtout si notre conjoint est plus disposé à mettre les pieds sous la table qu'à nous aider à faire la vaisselle. C'est en tout cas la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs de l'Université de Pennsylvanie, aux États-Unis.

Dans leur étude parue ce mois-ci dans le Council on Contemporary Families, les scientifiques avancent que les femmes seraient davantage stressées à la maison qu'au bureau. Pour parvenir à cette conclusion plutôt surprenante, les chercheurs ont effectué trois prélèvements par jour à l'intérieur de la joue de 122 sujets. Le but ? Mesurer leur niveau de cortisol, une hormone dont la concentration augmente en cas de stress. Ils ont également demandé aux participants à l'étude d'évaluer leur état d'esprit lorsqu'ils se trouvaient dans leur environnement de travail, puis lorsqu'ils rentraient à la maison. Il s'est avéré que leur niveau de cortisol, et donc de stress, était plus bas lorsqu'ils se trouvaient au boulot, et ce peu importe leur milieu socio-économique.

« Le fait que l'on se sente mieux au bureau ne signifie pas pour autant que l'on n'apprécie pas d'être chez soi ou de passer du temps avec ses enfants, nuance toutefois le Dr Sarah Damaske, qui a dirigé l'étude. Cela révèle surtout que travailler nous fait du bien. Être concentré sur le moment présent, absorbé par une tâche, terminer des projets et socialiser avec ses collègues est bénéfique à notre équilibre et contribue à faire diminuer notre niveau de stress. »

À la maison, les hommes sont moins sous pression que les femmes

Surtout, l'étude de l'Université de Pennsylvanie met en lumière les différences entre hommes et femmes dans leur rapport au stess. Si les hommes interrogés ont déclaré se sentir plus heureux à la maison qu'au travail, les femmes elles, ont au contraire expliqué être davantage stressées une fois rentrées chez elles

Mais pourquoi les hommes parviennent-ils mieux à décompresser le soir que leurs compagnes ? Pour les scientifiques, la réponse est surtout liée aux différences culturelles entre hommes et femmes : ces dernières seraient plus enclines à s'épanouir sur leur lieu de travail, mais aussi à quitter plus facilement un job qui ne les rend pas heureuses. Les hommes, au contraire, parce qu'ils évoluent dans un environnement de travail peu satisfaisant, trouveraient le temps passé à la maison plus attrayant.

Pour Jessica Grose, journaliste pour la version américaine de Slate, il faut même aller plus loin. Selon elle, si les femmes sont plus stressées, c'est parce qu'elles entament bien souvent une deuxième journée à la sortie du boulot. Entre les devoirs des enfants à surveiller et le repas du soir à préparer, il leur reste finalement peu de temps pour décompresser. « On attend de nous à ce que nous soyons disponibles pour le boulot 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, même lorsqu'on est à la maison. Or, si une situation d'urgence se présente, il est difficile de mener de front son job et sa vie de famille. Quand on est au travail au contraire, il est toujours plus facile de mettre de côté sa vie personnelle. »


>> Les mères doivent effectuer 26 tâches le matin avant d'aller travailler <<