Drogues : explosion de la consommation des substances de synthèse

Drogues : explosion de la consommation des substances de synthèse
Drogues : explosion de la consommation des substances de synthèse
Le rapport annuel de l'Organisation des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) est sans appel, les drogues de synthèse sont les plus consommées dans le monde juste après le cannabis. Une évolution qui montre les transformations du marché des stupéfiants.
A lire aussi
5 tendances parentales qui vont exploser en 2017 (selon Pinterest)
News essentielles
5 tendances parentales qui vont exploser en 2017 (selon...


Ecstasy, LSD et autres amphétamines (ATS) sont les drogues les plus consommées après le cannabis. Plus faciles à manufacturer, elles permettent un rendement conséquent tout en demandant un investissement relativement faible. Des avantages que ne présentent pas les drogues à base de plantes, comme la cocaïne et les opiacés.
Le rapport de l'ONUDC note une augmentation du nombre de laboratoires clandestins d’ATS et une diversification dans l’acheminement de ces drogues dans des lieux où elles n’étaient que peu présentes comme l’Amérique latine et l’Afrique de l’Ouest. Une information apportée par Youri Fedotov, directeur exécutif de l’ONUDCE qui affirme que « le marché des ATS a évolué d'une industrie de fabrication « maison » à petite échelle à un marché du type cocaïne et héroïne avec un plus fort niveau d'intégration ». En Asie du Sud-Est par exemple, le nombre de pilules d'ATS saisies est passé de 32 millions en 2008 à 133 millions l'année dernière et le pays est confronté à un grave problème de propagation du VIH, due à ce type de drogue injectable.
En plus de cette ascension fulgurante des drogues de synthèse, le rapport pointe également du doigt l’émergence de nouvelles drogues aux composés synthétiques non régulés. Leur impact est le même sur la santé mais l’avantage pour les passeurs est qu’elles ne sont pas soumises au contrôle des règles internationales en Europe, en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Claire-Marie Allègre

(Source : lemonde.fr)
Crédit photo : Photodisc

VOIR AUSSI

Drogues : vers une démocratisation de la cocaïne ?
Drogues : la légalisation est-elle la solution ?
La consommation de drogue se démocratise
L'ecstasy, efficace contre le cancer ?