Aurélie Dotremont : la star des Anges commente sa garde à vue sur Facebook

Aurélie Dotremont : la star des Anges commente sa garde à vue sur Facebook
Aurélie Dotremont : la star des Anges commente sa garde à vue sur Facebook
Dans cette photo : Aurélie Dotremont
Placée en garde à vue au commissariat du 18e arrondissement de Paris après des insultes proférées à l'encontre d'un contrôleur SNCF, Aurélie Dotremont, des "Anges de la télé-réalité", a réagi sur Facebook.
A lire aussi


Quel est le point commun entre les Anges de la téléréalité et un commissariat ? Réponse : les deux ont eu "l'honneur" d'accueillir Aurélie Dotremont. La candidate de télé-réalité a passé plus de sept heures en garde à vue, après avoir insulté un contrôleur de la SNCF.

« Toi et ta télé-réalité, je m'en tape »


Passagère d'un TGV, la jeune Belge, installée dans la voiture-restaurant, n'aurait pas apprécié que le contrôleur ait l'audace de faire son métier, à savoir lui demander une pièce d'identité et son billet de train. Déformation professionnelle ou melon, cette dernière conseille au contrôleur de la Googliser pour voir qui elle est.

Un tantinet agacé, le professionnel du rail aurait alors lâché, selon Jeremstar, un proche de l'intéressée : « toi et ta télé-réalité, je m'en tape. Tu me donnes ta pièce d'identité, Google n'en est pas une. Tu n'es pas chez toi, t'es pas dans ton pays en Belgique aujourd'hui, dont tu t'exécutes ». Piquée au vif et le surmoi en moins, la starlette cathodique a alors asséné : « Je suis sûrement plus dans mon pays que toi, qui n'est pas un vrai français. C'est pas le train de ton père, ton père a acheté la SNCF ? ».

« Jsuis au bout de ma vie !!! »


Après un échange d'amabilités, la police ferroviaire est avertie et cueille Aurélie Dautremont à la sortie du train, gare de l'Est, direction le commissariat du 18e arrondissement. Après sept heures passées au frais, la jeune femme a commenté l'épisode sur Facebook, mettant au passage une grosse mandale au Bescherelle. « Plus jamais en garde à vue 7h heureusement ils mon relâcher ». Et de conclure, lucide et mesurée «Jsuis au bout de ma vie !!!! ».