Russie : retour contesté de Poutine au Kremlin

Quatre ans après l'avoir quitté, Vladimir Poutine fait son retour à la tête de l'État sur fond de contestation. Investi officiellement aujourd'hui pour son troisième mandat, il devrait nommer Dmitri Medvedev, son prédécesseur, comme Premier ministre.
A lire aussi
L'Opéra de Paris renonce à inviter un danseur russe homophobe, sexiste et grossophobe
News essentielles
L'Opéra de Paris renonce à inviter un danseur russe...


Élu le 4 mars avec près de 64% des voix à l'issue du scrutin de la présidentielle, entaché de fraudes selon l'opposition, Vladimir Poutine sera officiellement investi aujourd'hui. Il prêtera serment dans la fastueuse salle Saint-Georges du Kremlin, lieu qu’il avait quitté en 2008 faute de pouvoir effectuer, selon la Constitution, plus de deux mandats consécutifs de président. Son poulain, Dmitri Medvedev, l’avait alors remplacé au Kremlin avant de le nommer Premier ministre.

Un retour qui sera célébré en grande pompe avec plus de 2 000 invités russes et étrangers, dont les anciens Premiers ministres italien et allemand, Silvio Berlusconi et Gerhard Schröder. Après l'investiture, la chambre basse du Parlement (Douma) doit d'ailleurs amorcer la procédure de désignation du nouveau Premier ministre, qui ne devrait être autre que Dmitri Medvedev.

Ce nouveau mandat commence sur fond de contestation inédite démarrée fin 2011. La population, descendue dans la rue massivement, dénonce les trucages des élections législatives et présidentielle ainsi que la corruption qui gangrène le pays. Hier, plus de 20 000 personnes ont défilé dans les rues de plusieurs villes russes pour protester contre le retour de Vladimir Poutine. Des manifestations marquées par des violences et des arrestations d'opposants.

(Source : LCI)
Crédit photo : AFP

Ide Parenty

VOIR AUSSI

Russie : Vladimir Poutine rempile pour 6 ans au Kremlin
Russie : une tentative d'attentat déjouée contre Vladimir Poutine
Les femmes se déshabillent pour Vladimir Poutine