Arabie saoudite : une ville industrielle réservée aux femmes

Arabie saoudite : une ville industrielle réservée aux femmes
Arabie saoudite : une ville industrielle réservée aux femmes
L'Arabie saoudite est en train de bâtir une ville industrielle exclusivement féminine pour permettre aux Saoudiennes d'avoir un emploi tout en respectant la charia. Si l'expérience qui doit générer 5000 emplois est un succès, elle sera renouvelée dans d'autres régions du pays.
A lire aussi


La séparation entre les hommes et les femmes en Arabie saoudite atteint des sommets : une ville est actuellement en construction dans l’est du pays où seules les représentantes du sexe féminin pourront vivre et travailler conformément aux lois islamiques en vigueur dans le pays. Une façon de « réduire le chômage parmi les jeunes femmes diplômées », d’après le président de l'Autorité saoudienne de la propriété industrielle (Modon) à l’origine du projet.

Un reportage du quotidien anglais The Guardian braque les projecteurs sur cette entreprise insolite qui grandit dans les dunes du désert saoudien. 5000 postes devraient être créés, en grande partie dans le textile, l’agro-alimentaire et les produits pharmaceutiques. Les locaux seront adaptés aux exigences de la charia et les transports domicile-travail facilités. De plus, selon les instigatrices du projet, des entrepreneuses saoudiennes, cette ville nouvelle permettra aux femmes de se former plus facilement et de développer des talents pour l’instant méconnus.

Actuellement, avec la loi islamique en place, les Saoudiennes ne peuvent travailler qu’aux caisses non-mixtes des supermarchés et des banques et plus récemment dans les magasins de lingerie et de cosmétique puisqu’il ne leur est « pas permis de travailler dans des endroits où elles peuvent se trouver avec des hommes ». Une coercition révélée sur la place internationale lors des JO de Londres avec les exigences du comité olympique saoudien pour autoriser deux athlètes féminines à concourir.

Mais le roi Abdallah a déclaré en septembre dernier qu’il souhaitait moderniser son pays en autorisant les femmes à voter aux élections locales en 2015 et même à déposer leur candidature pour être élues députées. En revanche, les Saoudiennes n’ont toujours pas obtenu le droit de conduire un véhicule.

Laure Gamaury

Source : guardian.co.uk

VOIR AUSSI

JO de Londres 2012 : la Saoudienne Shaherkani traitée de « prostituée » dans son pays
Arabie saoudite : les hommes incités à frapper les femmes qui conduisent
Arabie saoudite : le droit de vote accordé aux femmes
YouTube : une Saoudienne affronte la police religieuse - Vidéo