Le tabou de l'homosexualité dans l'armée a été levé aux USA

Le tabou de l'homosexualité dans l'armée a été levé aux USA
Le tabou de l'homosexualité dans l'armée a été levé aux USA
Dans cette photo : Barack Obama
La loi du "Don't ask, don't tell", en vigueur depuis 1993 aux Etats-Unis, a été abrogée ce week-end. Les militaires homosexuels ne seront plus obligés de taire leur orientation sexuelle, de peur d'être renvoyés.
A lire aussi
10 gestes à adopter pour passer un été écolo-friendly
News essentielles
10 gestes à adopter pour passer un été écolo-friendly

"Don't ask, don't tell", autrement dit "Ne le demandez pas, ne le dites pas" : cette loi permettait aux homosexuels de pouvoir servir dans l'armée américaine, si toutefois ils s'engageaient à taire leur orientation sexuelle. 13 500 militaires américains ont ainsi été renvoyés pour n'avoir pas su la cacher.
Ce petit slogan politique aura longtemps servi à illustrer la tolérance de l'homosexualité dans l'armée américaine. Barack Obama s'était engagé à abroger cette loi s'il était élu ; c'est chose faite depuis ce samedi 18 décembre. Le Sénat a adopté le texte par 65 voix contre 31. Désormais, les militaires homosexuels ne seront plus obligés de taire leur orientation sexuelle, de peur d'être renvoyés. Une avancée majeure pour les droits des homosexuels, même si le processus risque d'être un peu long. D'après The Associated Press à Washington, "dans le cadre du texte, le président et ses principaux conseillers militaires doivent d'abord certifier que la levée de l'interdiction faite aux homosexuels déclarés servir dans l'armée ne va pas entamer la capacité de combat des troupes."

Chloé Dubois

VOIR AUSSI

Mariage homosexuel : le Conseil constitutionnel saisi
Le mariage homo
Face à face : la parenté homosexuelle en débat