Cyber-harcèlement : le suicide d'Amanda Todd bouleverse le Canada

Cyber-harcèlement : le suicide d'Amanda Todd bouleverse le Canada
Cyber-harcèlement : le suicide d'Amanda Todd bouleverse le Canada
Harcelée pendant des mois sur Internet par un inconnu qui connaissait tout d'elle, Amanda s'est donné la mort à l'âge de 15 ans. Elle avait diffusé une vidéo avant son suicide qui a été vue trois millions de fois depuis.
A lire aussi
Millie Bobby Brown n'a que 14 ans et elle est (déjà) cyber-harcelée
News essentielles
Millie Bobby Brown n'a que 14 ans et elle est (déjà)...


Amanda Todd est une énième victime des dérives d’Internet. Harcelée des mois durant par un homme qu’elle a rencontré via un chat, l’adolescente de 15 ans s’est suicidée mercredi dernier. C’est à l’âge de 12 ans que son calvaire commence, avec une maladresse de jeune adolescente. En 2009, alors qu’Amanda ouvre un compte sur un chat pour rencontrer de nouveaux amis, elle se lance dans une conversation avec un inconnu. L’homme lui demande de lui dévoiler sa poitrine via sa webcam, et la jeune adolescente de Vancouver obéit. Il la prend en photo et c’est le début de la torture morale.

L’homme sait tout sur Amanda Todd

Des mois plus tard, l’homme en question refait surface et recontacte Amanda sur sa page Facebook. Il sait tout. Le nom de ses amis, son adresse, son nom, le nom du collège qu’elle fréquente. Rien ne lui a échappé et il la menace de diffuser la photo de ses seins sur Internet. Une menace qu’il met à exécution. Amanda perd peu à peu ses amis, personne ne veut fréquenter une fille de « mauvaise réputation ». La jeune adolescente est désespérée, mais malgré les multiples changements d’établissements, le calvaire continue. L’homme la suit partout, répétant le même schéma humiliant auprès de ses nouveaux amis.

Amanda avait posté une vidéo sur YouTube

Le drame survient alors qu’elle recommençait à avoir de l’espoir. Amanda rencontre un garçon qui est malheureusement déjà en couple. La petite amie ne supporte pas l’affront et avec quelques amies, décide d’agresser violemment Amanda à la sortie du collège. À l’hôpital, la jeune fille est au bord du gouffre. Même sur son lit d’hôpital, elle continue à recevoir des messages haineux, avec des encouragements au suicide. Elle tente de mettre fin à ses jours à deux reprises. En septembre dernier, Amanda poste sur YouTube une vidéo avec pour fond sonore « Hear you me », la chanson de Jimmy Eat World, comme un dernier appel au secours. Des petits papiers défilent sur la vidéo, racontant son histoire, avec des phrases comme : « chaque jour, je me demande pourquoi je suis encore vivante ». Une question posée jusqu’à sa mort, mercredi 10 octobre. Suite à cette affaire qui a choqué le pays et la société canadienne, un débat sur le harcèlement virtuel est en cours avec pour projet, une loi qui protégera mieux les adolescents. Les habitants de la province Colombie-Britannique ont rendu hommage lundi à l’adolescente, en portant des vêtements bleus ou roses.

Les Anonymous auraient démasqué le harceleur

L'appel de la famille d'Amanda pour retrouver le corbeau a été entendu : les hacktivistes du groupe Anonymous affirment avoir débusqué le coupable, pourtant traqué par deux douzaines d'enquêteurs. Il s'agirait de Kody Maxson, un habitant de Vancouver, âgé de 32 ans. La police refuse de commenter cette révélation. Elle a cependant placé l'individu sous protection, les Anonymous ayant divulgué son adresse.


Salima Bahia

Voir la vidéo d'Amanda Todd



Crédit photo : YouTube

VOIR AUSSI

Internet : un colloque sur les conduites à risques des jeunes
Enfants et dangers d'Internet : un numéro vert pour les parents
Luc Chatel et e-Enfance signent une convention contre le harcèlement sur Facebook

Dans l'actu