Une mère interdite d'allaiter dans une piscine municipale

Une mère interdite d'allaiter dans une piscine municipale
Une mère interdite d'allaiter dans une piscine municipale
Stephanie Wilby, jeune maman britannique, s'est fait rabrouer par l'équipe du Manchester Aquatics Centre, une piscine municipale. La raison ? La jeune femme était en train d'allaiter son bébé… Au beau milieu du bassin pour enfants. Accusée de s'exposer « indécemment », elle ne voit pas le problème : « Je devrais être autorisée à allaiter où je veux », estime-t-elle.
A lire aussi
Les mères de deux enfants travaillant à plein temps sont 40% plus stressées
News essentielles
Les mères de deux enfants travaillant à plein temps sont...


Stephanie Wilby, mère de deux enfants habitant à Manchester (Royaume-Uni), ne pensait déranger personne alors qu’elle allaitait son petit dernier – Léo, 4 mois – au beau milieu du bassin pour jeunes enfants de la piscine municipale. Après quelques secondes, elle a pourtant essuyé de vives protestations du personnel du Manchester Aquatics Center, qui lui ont demandé d’arrêter aussitôt. Sans compter son nouveau-né, la maman de 22 ans était dans le bassin avec son mari, Alan et sa première fille, âgée de 17 mois.

Allaiter dans un bassin ou uriner dans l’eau, même chose ?

Alors que le personnel lui demande d’arrêter d’allaiter son enfant dans le lieu public, elle refuse. Ils objectent que ce n’est pas hygiénique : d’autres familles barbotent à côté. Elle demande à s’entretenir avec un supérieur, qui s’accorde avec les maîtres-nageurs : plongée dans le bassin jusqu’à la taille, elle n’a pas à donner le sein. Stephanie Wilby se voit dire que si elle refuse d’arrêter, la sécurité sera appelée. Elle a déclaré au Daily Mail qu’un membre du personnel l’aurait accusée de « s’exposer indécemment », comparant l’allaitement dans le bassin à « un nageur urinant dans l’eau ». La jeune mère s’offusque dans la presse : « je devrais être autorisée à donner le sein où je veux » estime-t-elle, « tant que je le fais avec tact et que je n’enfreins pas la loi, je ne devrais pas être harcelée par des gens me demandant d’arrêter ». Elle a jugé l’expérience « humiliante » et « bouleversante ».  Le personnel de la piscine l’a pourtant invitée à allaiter dans les vestiaires.

La famille a décidé de porter plainte. Si l’Equality Act autorise en Angleterre les femmes à allaiter dans les endroits publics comme les transports en communs, les cafés ou les magasins, il est cependant légal de l’interdire dans un endroit présentant des risques d’hygiène ou de sécurité.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Taïwan : un musée condamné pour avoir empêché une femme d'allaiter
États-Unis : Milk Truck, le camion pour allaiter à l'abri des regards
Elle loue ses seins pour allaiter les bébés de couples homosexuels